L’UNAF intervient aux Universités d’été de la Fédération Hospitalière de France (FHF)

11/09/2018

Illustration article

Comme chaque année, la Fédération Hospitalière de France (FHF), qui représente l’ensemble des établissements publics de santé, a organisé les 4 et 5 septembre, ses universités d’été sur le thème « Nos établissements publics, créateurs de valeurs ». Nicolas Brun, Coordonnateur du pôle « protection sociale-santé », est intervenu sur « les établissements publics de santé, créateurs de valeurs sociétales ».

Il a ainsi l’attachement des Français à l’hôpital public lié au sentiment que l’hôpital est un lieu d’accueil de tous, quel que soit son statut, sa situation, son origine sociale, sa nationalité, ses vulnérabilités et qui respecte le principe d’humanité.
Les usagers reconnaissant notamment la qualité des soins et des professionnels qui les dispensent, la qualité de l’équipement voir le niveau de recherche que l’établissement peut développer.
L’hôpital est aussi le reflet des valeurs de la société et de ces questionnements. Ainsi, l’intégration des Rus dans les établissements de santé, ces 20 dernières années, ont conduit l’hôpital à passer d’une logique de charité et d’humanité à une logique de démocratie. L’hôpital est devenu un véritable lieu de débat, de confrontation, d’échange entre les différents acteurs qui le composent ; médecins, paramédicaux, administratifs, élus et bien entendu usagers.

Toutefois les Français sont très inquiets face aux évolutions qu’ils ressentent ou aux situations qu’ils observent, marqués par des affaires qui émergent médiatiquement et qui peuvent leur donner l’impression que certaines valeurs du service public hospitalier ont été mises à mal. Ainsi, ils s’interrogent si, dans le futur, l’hôpital public les valeurs sur lesquelles il se fonde seront respectées.

La question dans le futur sera donc de savoir comment l’hôpital, au-delà d’affirmer ces valeurs, va les respecter, les mettre en oeuvre. Un travail collaboratif, la recherche collective de solutions est en soit un cadre créateur potentiellement de valeurs sur lequel chacun se retrouve. Quoiqu’il en soit, demain, plus encore qu’aujourd’hui les usagers contribueront à l’évaluation du respect de ces valeurs par les établissements, cela sera même une donnée essentielle puisqu’une partie des financements sera lié à cette évaluation. Il y a donc là encore un chantier à construire ensemble afin que la création, le développement, le respect des valeurs du service public hospitalier demeurent une fierté pour tous et une réalité pour chacun.

Aux côtés de l’UNAF, différents intervenants ont pris la parole pour expliciter les valeurs que développent les établissements publics en matière d’économie, de management, d’accès aux soins, de technologies et de recherche, d’innovation au sein de leur territoire.

Cette journée avait pour grand témoin le Professeur Regis Aubry membre du Comité Consultatif National d’éthique (CCNE) rapporteur de l’avis du 15 février 2018 sur les enjeux éthiques du vieillissement ».

Programme en rappel


PDF - 1.6 Mo


Haut de page