L’UNAF a tenu sa journée nationale Sécurité routière

06/11/2018

Le 30 octobre dernier, la journée organisée par l’UNAF réunissant les référents nationaux Sécurité routière des UDAF, URAF, Mouvements et partenaires s’est tenue en présence d’Alexandre Rochatte adjoint au délégué à la sécurité routière.

Durant la matinée, Alexandre Rochatte a fait un état des lieux de la politique menée par l’État, suivi d’un échange.

Au préalable, les référents nationaux ont fait les constats d’une accidentalité associée au manque de respect des règles des conducteurs et cyclistes (ex : non apposition du clignotant, cyclistes roulant sur les trottoirs), de dangers issus de la mauvaise ou de la non-utilisation des équipements (ex : défaut de phares ou d’éclairages visibles la nuit ou sous un tunnel).

L’actualité en cours a été également rappelée : travaux et mesures portant sur la protection des plus vulnérables - piétons, cyclistes, en direction des PMR-. Certaines seront inclues dans la future loi d’orientation portant sur les mobilités.

La nécessité d’éduquer aux règles de part et d’autres comme de traversée aux passages piétons, de respect des vitesses et de protection des personnes afin de prévenir des risques a été soulignée par les participants.

Alexandre Rochatte adjoint au délégué à la sécurité routière a rappelé le partenariat existant depuis 2011 entre la DSR et l’UNAF avec la signature d’une Convention-cadre portant sur la sécurité routière et incluant l’éducation et l’action sur les comportements.
Parmi les mesures en cours : la lutte contre l’alcool au volant, l’engagement de tous (mesures N°1 , 11 du CISR du 9 janvier 2018), la lutte contre la non-assurance ; les actions doivent toutefois être développées en prévention en direction des usagers des 2 roues, des autres modes (ex 4 roues, EDP…) des piétons aux passages protégés, carrefours.

Le rôle joué par le réseau en prévention au travers de ses représentations et actions locales (via les outils : PDASR, DGO*) a été souligné ainsi que l ’attention à porter aux DOM-TOM et à l’ensemble des mobilités qui interagissent avec la problématique de la sécurité routière.

Stéphane Bernardelli, administrateur de l’UNAF, a rappelé l’attachement de l’UNAF au rôle éducatif et d’accompagnement des familles et pointé l’importance du passage du permis comme une étape avec un suivi nécessaire ensuite.

Les points à actualiser de la Convention cadre feront l’objet d’échanges avec la DSR en lien avec les attentes du réseau.

L’après-midi, une présentation de la « Fédération Française des Motards en Colère » a été faite par Marc Bertrand et Fabien Delrot.

Les représentants de la fédération sont aussi intervenus sur l’approche sécurité routière des deux roues motorisés et sur les actions effectuées en prévention auprès des jeunes. La nécessité d’agir sur les comportements (ex : non port du téléphone au volant), l’attention, le respect des vitesses et la connaissance des autres modes motorisés et 2 roues a été pointée.

De plus, l’importance du port d’équipements adaptés comme de l’accès sécurisé aux infrastructures et services (ex : aires, parkings de stationnement) a été soulignée.

Les participants à la journée ont fait part de l’intêret d’échanger entre usagers de différents modes et d’agir avec des actions communes en partenariat.

*Plan départemental d ’actions de sécurité routière, document général d’orientation

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page