UNAF - L’UNAF intervient au Conseil national de la transition écologique et solidaire qui s’est tenu le 13 novembre 2018

L’UNAF intervient au Conseil national de la transition écologique et solidaire qui s’est tenu le 13 novembre 2018


20/11/2018

Illustration article

L’UNAF, représentée par Dominique Allaume Bobe, administratrice en charge du développement durable, est intervenue au Conseil national de la transition écologique et solidaire qui s’est tenu le 13 novembre dernier. Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour : le vote de l’avis sur le projet de Loi d’orientation sur les mobilités (LOM) et les Assises de l’eau (2e volet).

L’UNAF a participé avec assiduité aux travaux préparatoires de la LOM dans le cadre de la commission spécialisée du CNTE et s’est félicitée des mesures en faveur de la transition écologique des mobilités et notamment par le soutien aux transports en commun, coordonnés et partagés et aux mobilités actives sans énergie (marche, vélo). Le financement des mesures a été réfléchi et inscrit dans le projet de la loi de finances 2019.
La lutte contre le « solisme » (véhicule à un seul passager) est un des fils conducteurs du texte tout comme l’objectif d’atteindre en 2040 la fin des véhicules thermiques conventionnels.
L’outre-mer bénéficiera d’une feuille de route plus large intégrant les dimensions terrestres et maritimes.

L’UNAF a voté pour l’avis du CNTE d’autant plus que les avancées qu’elle avait portées ont été retenues telles que le droit à la mobilité pour tous, plus grand soutien aux modes alternatifs, prise en compte des solidarités dans les territoires et mise en œuvre d’une gouvernance locale réunissant les parties prenantes. Les UDAF et les associations familiales, dans cette nouvelle perspective, auront un rôle important à jouer.

Emmanuelle Wargon, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre François de Rugy, a confirmé l’ouverture prochaine de la phase 2 des Assises de l’Eau, après que la phase 1 ait pu déterminer 17 mesures pour relancer les investissements nécessaires à la mise en conformité des réseaux d’eau et d’assainissement. Elle a invité les membres du CNTE à participer à la dernière étape de ces Assises ce qui était depuis le début la volonté de l’UNAF.

Dominique Allaume Bobe est intervenue pour évoquer une préconisation de l’UNAF relative à la création d’un service unifié d’assainissement (SUA) commun pour tous types d’assainissement qu’ils soient autonomes ou individuels, semi-individuels ou collectifs dans une véritable approche d’égalité de traitement. Elle a suggéré que les fonds FEDER soient d’avantage mobilisés pour financer les investissements nécessaires dans ce domaine. La Secrétaire d’Etat s’est montrée favorable à l’idée d’une étude sur cette proposition. En réponse à une autre question de l’UNAF, elle a indiqué que la généralisation du chèque-eau est bien envisagée et fera l’objet d’un texte réglementaire prochainemen
t.

Plus d’information sur le site du Ministère de l’Ecologie.

Haut de page