UNAF - Consultation « Grand âge et autonomie » : l’UDAF engage le dialogue avec ses associations

UDAF 25 - Doubs

Consultation « Grand âge et autonomie » : l’UDAF engage le dialogue avec ses associations


13/12/2018

Illustration article

A la suite de la grande consultation citoyenne sur le « grand âge et l’autonomie » annoncée par Madame Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, et engagée le 1er octobre dernier, l’UDAF du Doubs a organisé un temps de concertation avec les associations adhérentes afin de déterminer plusieurs positions à défendre sur la plateforme Grande-consultation-aines.make.org. Retrouvez en ligne, les 27 positions issues de la réflexion.

C’est ainsi qu’un groupe de travail s’est réuni le 21 novembre et a défini les 27 positions suivantes :

1. Il faut que les cotisations pour les retraites servent réellement et directement aux personnes âgées.
2. Il faut revaloriser financièrement l’ensemble des métiers intervenants pour les séniors et les rendre plus attractifs.
3. Il faut créer un statut d’aidant familial avec une gratification fiscale ou bonification pour tâche d’assistance.
4. Il faut favoriser la promotion des aides aux familles. Les personnes ne sont souvent pas au courant.
5. Il faut accompagner les personnes et leurs proches à l’annonce de certaines maladies pour limiter les angoisses (ex. Alzheimer).
6. Il faut accompagner les personnes âgées à s’adapter au numérique.
7. Il faut que chaque français soit traité de la même façon partout sur le territoire.
8. Il faut une égalité de traitement entre les personnes et entre les départements avec un 5e risque.
9. Il faut un libre choix éclairé pour les personnes âgées.
10. Il faut définir par la loi le 5e risque.
11. Il faut un calcul homogène pour tous et par tous du GIR et de l’APA.
12. Il faut réduire l’angoisse des personnes âgées en limitant le changement de personnel et en accompagnant au numérique.
13. Il faut développer la prévention en rendant obligatoire une visite médicale annuelle à partir d’un certain âge.
14. Il faut davantage d’éducation sanitaire dès le plus jeune âge.
15. Il faut provoquer des temps de convivialité pour mieux vieillir et limiter l’isolement des personnes âgées.
16. Il faut une personne mandatée dans les mairies pour rencontrer automatiquement au domicile les seniors et faire valoir leurs droits.
17. Il faut plus de formation pour les aides à domicile.
18. Il faut faire le lien entre les différents services qui gravitent autour de la personne (systématiser les carnets de liaison).
19. Il faut définir clairement une personne pilote pour coordonner l’ensemble des partenaires.
20. Il faut régler le problème des déserts médicaux pour régler le problème de l’autonomie.
21. Il faut davantage promouvoir le numéro vert de soutien des aidants.
22. Il faut laisser suffisamment de temps pour que l’aide-soignant puisse faire son travail décemment.
23. Il faut limiter la sur sollicitation des générations « sandwichs » (aide aux parents et aux enfants).
24. Il faut proposer des établissements intermédiaires entre le domicile et les EPHAD.
25. Il faut financer la promotion du mandat de protection future et la gestion de cet accompagnement.
26. Il faut uniformiser les demandes en EHPAD car toutes les EHPAD ne demandent pas les mêmes pièces.
27. Il faut demander aux médecins traitants de compléter le dossier médical sur VIA TRAJECTOIRE sans quoi il ne peut pas être validé. »

@ : ltroutet udaf25.fr

Haut de page