L’UNAF a organisé une journée nationale d’information consacrée aux fonds structurels européens

13/12/2018

L’UNAF a organisé dans ses locaux, le 30 novembre dernier, une journée nationale Europe, animée par Christiane Basset, administratrice. Deux thématiques ont été abordées : les fonds structurels européens et la conciliation vie familiale – vie professionnelle.

Dans un contexte de raréfaction des fonds publics nationaux, le recours aux fonds européens dont les enveloppes sont parfois sous-consommées constitue une alternative intéressante jusqu’à présent peu utilisée dans notre réseau.

La directrice de la COFACE, Mme Liz Gosme, a présenté l’ensemble des fonds européens qui peuvent intéresser les associations familiales en détaillant leurs modalités de fonctionnement et l’expérience concrète des associations familiales européennes membres de la COFACE.

Antoine Saint-Denis, de la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle au ministère du Travail, a présenté plus précisément le Fonds social européen et ses modalités d’évolutions.

M. Georges Kolivas conseiller à la DG régions de la commission européenne, a évoqué les projets de réforme des fonds européens destinés à les rendre plus accessibles et plus orientés vers l’investissement social au-delà de la seule insertion professionnelle.

Trois expériences d’associations ayant candidaté ou mobilisé des fonds européens ont ensuite été présentées de façon très concrète :
- l’UDAF du Tarn et Garonne et son partenaire catalan pour une action auprès des personnes vulnérables, sur des fonds Erasmus +,
- Familles de France sur des projets concernant le sport et la culture,
- les maisons familiales rurales d’Auvergne Rhône Alpes sur des projets de formations et d’échanges entre jeunes sur des fonds leader et Erasmus + .

L’après-midi a été consacrée à un état des lieux sur la situation de l’Union européenne, par Georges Dassis, ancien président du comité économique et social européen et à la directive conciliation vie familiale – vie professionnelle qui fait l’objet de discussions de finalisation.

Décevante par rapport aux énoncés initiaux, la formulation actuelle serait néanmoins une bonne base pour améliorer progressivement la durée et surtout l’indemnisation des congés parentaux. Mme Liz Gosme et M. Yvon Serieyx, chargé de mission à l’UNAF ont montré les enjeux de cette directive et l’importance que la France puisse être plus active dans sa finalisation.

@ : jpvallat unaf.fr

Haut de page