UNAF - L’UNAF a participé au Conseil national de la transition écologique (CNTE)

L’UNAF a participé au Conseil national de la transition écologique (CNTE)


31/01/2019

Illustration article

L’UNAF, représentée par Dominique ALLAUME-BOBE, administratrice, a participé au Conseil national de la transition écologique (CNTE) qui s’est tenu le 17 janvier dernier en présence du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, François de RUGY et des secrétaires déléguées à l’Environnement, Mesdames Brune POIRSON et Emmanuelle WARGON.

Un premier point de discussion a porté sur l’organisation du grand débat national dont la charge revient à Emmanuelle WARGON et des quatre thèmes proposés : la transition écologique , la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’Etat et des services publics.
Une consultation en ligne est proposée depuis le 21 janvier dernier et des consultations régionales (plus une consultation pour la jeunesse) avec des citoyens tirés au sort seront organisées.

Le CNTE a décliné l’offre d’une commission spécialisée en son sein sur ce sujet mais considère qu’il doit suivre le processus et l’évaluer. L’UNAF pour sa part s’est engagée à organiser de tels débats avec son réseau UDAF - URAF et les associations familiales locales.

Le deuxième point de l’ordre du jour portait sur le vote de l’avis relatif à la deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (PE). Les échanges ont porté sur le niveau de preuve nécessaire à déterminer avant une hypothétique réglementation de suspension ou d’interdiction.

L’UNAF a soutenu la position de France Nature Environnement (FNE) de protéger les femmes enceintes et les jeunes enfants en priorité et se réjouit de voir que l’on veut prévenir les expositions aux perturbateurs endocriniens (notion d’exposome qui est prise en compte et qui repose sur une approche globale des expositions croisées à des facteurs environnementaux tout le long de la vie).

Enfin, la présentation du projet de loi Economie circulaire (EC) par Brune POIRSON a permis de préciser les objectifs de cette loi qui est, par ailleurs, une des priorités du gouvernement. Des mesures concernant les éco-organismes et les nouvelles filières de Responsabilité élargie des producteurs (REP), le développement de la collecte solidaire et de la consigne, la réparabilité en général, sont inclus dans ce projet de loi pour mieux répondre à la demande sociétale et mettre à jour les anciennes lois de gestion des déchets (lois datant de 1975 et 1992 ! ).

Les questions de la gouvernance des filières REP avec des objectifs de résultats dont la réparation et des mesures axées sur la Consommation pour rétablir la confiance avec les consommateurs ont été également abordées.

@ : ssitbon unaf.fr

Haut de page