UNAF - « Ma santé 2022 » : l’UNAF encourage les UDAF à participer aux « ateliers citoyens du numérique en santé » prochainement installés

« Ma santé 2022 » : l’UNAF encourage les UDAF à participer aux « ateliers citoyens du numérique en santé » prochainement installés


30/04/2019

Feuille de route « santé numérique »

Parmi les 10 chantiers du plan Ma santé 2022, l’un concernait le numérique en santé. Dans le cadre des 10 chantiers du plan « Ma Santé 2022 », la Ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a présenté fin avril la feuille de route « Accélérer le virage numérique ».

Cette feuille de route a pour objectif d’encourager l’évolution des pratiques et soutenir le développement de nouveaux services numériques tout en garantissant à tous les niveaux une exigence éthique. Le numérique en santé doit rassembler l’ensemble des acteurs.

Cette feuille de route fixe les grandes orientations de la politique du numérique en santé, elle sera assortie d’un programme opérationnel structurant, qui sera soumis à concertation dans les prochains mois.

Ce document fixe cinq orientations, déclinées en 26 actions, pour accélérer le virage numérique :

1-Renforcer la gouvernance du numérique en santé en créant une délégation ministérielle du numérique en santé ( DNS), rattachée directement à la ministre des Solidarités et de la Santé. Cette direction sera chargée de la mise en œuvre opérationnelle. Les grandes orientations seront débattues au sein du Conseil du numérique en santé. La DNS s’appuiera également sur une cellule éthique pour inscrire son action dans un cadre de valeurs humanistes.

2- Intensifier la sécurité et l’interopérabilité des systèmes d’information en santé en améliorant en particulier l’identification numérique des acteurs de santé (usagers compris).

3-Accélérer le déploiement des services numériques socles ( déploiement du DMP ; usage de messageries sécurisées de santé ; développement de l’e-prescription (définit dans le projet de loi santé) afin de simplifier et sécuriser le circuit de transmission de l’ordonnance depuis la prescription jusqu’à la dispensation par le pharmacien ; développer les services numériques territoriaux de coordinations de parcours.

4- Déployer au niveau national des plateformes numériques de santé afin de permettre aux usagers et professionnels de santé de trouver leurs repères dans des espaces numériques fiables et simples d’accès, dans ce cadre trois plateformes seront développées : l’espace numérique en santé qui permettra à chaque citoyen de choisir et d’accéder à des services numériques de santé dans un univers sécurisé et avec une navigation fluide ; une plateforme de bouquets de services communicants pour les professionnels de santé ; et enfin la mise en place du Health Data Hub qui est une plateforme des données de santé et qui vise à rassembler et analyser les données de santé dans un même schéma d’urbanisation sécurisé.

5- Stimuler l’innovation et favoriser l’engagement des acteurs en développant des programmes d’investissement pour les établissements sanitaires et médico-sociaux ;

  • En créant un « Lab e-santé » qui visera à identifier, faire émerger et diffuser de nouveaux concepts, technologies, solutions et usages en matière de e-santé ;
  • En faisant dialoguer l’ensemble des acteurs : à ce titre un « Tour de France de la e-santé sera organisé afin que des rencontres se déroulent dans tous les territoires sur une période de 6 mois.
  • Par ailleurs des « ateliers citoyens du numérique en santé « seront organisés afin que les usagers puissent définir les besoins de leur futur Espace Numérique de Santé, valider les principes ergonomiques et tester les premières maquettes.

Ces ateliers seront planifiés par la délégation nationale au numérique et l’assurance maladie à partir de novembre 2019.

Les UDAF et les associations familiales devront participer activement à ces ateliers afin d’accompagner le développement de ces espaces et s’assurer que l’ensemble des usagers du système de santé y auront accès avec la plus grande autonomie. Il faudra également être attentif à l’existence de mesures d’accompagnement pour les populations les plus éloignées du système de santé.

Source : dossier d’information « Feuille de route : accélérer le virage numérique ». 25 avril 2019

Haut de page