UNAF - L’Unaf a participé au lancement de la consultation nationale sur le Revenu universel d’activité

L’Unaf a participé au lancement de la consultation nationale sur le Revenu universel d’activité


11/06/2019

La Présidente de l’Unaf, Marie-Andrée BLANC, a participé, sur invitation d’Agnès BUZYN, ministre des solidarités et de la santé et de Christelle DUBOS, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, au lancement de la concertation sur le revenu universel d’activité (RUA). Objectif du Gouvernement : définir les contours du futur RUA avec comme objectif de fusionner plusieurs prestations sociales pour plus de clarté.

Le futur revenu universel d’activité (RUA) vise trois objectifs :

  • Lutter contre le non-recours aux droits sociaux ;
  • Supprimer la concurrence entre différentes prestations sociales ;
  • Inciter davantage de bénéficiaires à avoir une activité professionnelle.

Il a été annoncé l’ouverture d’une très large concertation qui comportera une partie institutionnelle et une partie grand public – très centrée sur les personnes en situation de pauvreté qui bénéficient des minima sociaux – qui se tiendra entre septembre et décembre 2019. Les travaux des ministères et la concertation seront clôturés à la fin de l’année.

Notamment, pour l’Unaf :

  • l’articulation entre prestations familiales, fiscalité des familles et RUA pour les jeunes en dessous de 25 ans est complexe : en effet, il ne faudrait pas appauvrir les familles qui aident leurs jeunes adultes, sous prétexte d’améliorer la situation de ces derniers.
  • une grande vigilance sera portée sur l’éventuelle intégrationdes APL dans ce RUA car la dépense liée au logement nécessite une solvabilisation spécifique (et un tiers-payant) vu son importance pour les familles. L’Unaf souhaite être associée aux groupes thématiques qui seront mis en place dans ce cadre.
  • il est aussi important de conserver une intégration des prestations familiales dans la base ressources et une familialisation du montant du RUA.
  • Enfin, pour l’Unaf, l’AAH devrait être exclue du RUA en raison de la spécificité de ses bénéficiaires.
Haut de page