UNAF - Printemps de l’évaluation : audition d’Agnès BUZYN et Christelle DUBOS par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale

Printemps de l’évaluation : audition d’Agnès BUZYN et Christelle DUBOS par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale


02/07/2019

Printemps de l’évaluation : audition d’Agnès BUZYN et Christelle DUBOS par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale

Nathalie ELIMAS a interrogé la Ministre sur le pouvoir d’achat des familles : « Selon les derniers chiffres publiés par l’INSEE, les dépenses de consommation des ménages progressaient de 0,4% au premier trimestre 2019 certainement sous l’impulsion des mesures d’urgence votées en décembre dernier. Toutefois leurs dépenses d’investissement sont en baisse notamment avec le recul des achats de logement neuf en parallèle les prix à la consommation augmentent en particulier les prix alimentaires, l’énergie, les frais bancaires ou les dépenses de santé ou de carburant. Les ménages modestes et en particulier les familles monoparentales sont les premiers impactés par la hausse de ces dépenses contraintes. Je pense en premier lieu à ceux pour qui la voiture personnelle est l’unique moyen d’aller au travail. Madame la Ministre pouvez-vous nous indiquer quelles mesures sont envisagées par le Gouvernement pour consolider la protection du pouvoir d’achat des ménages. Je vous remercie. »

En réponse à cette question, Christelle DUBOS, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des solidarités et de la santé a précisé : « Sur le pouvoir d’achat dans sa globalité, il faut peut-être rappeler la question de la prime d’activité sur que nous avons augmenté, élargi depuis le 1er janvier 2019, soit 1,5 millions de demandes, dossiers aboutis supplémentaires. On voit bien qu’il y a une question d’accès au pouvoir d’achat et sur ces chiffres on peut commencer à dire que nous avions 55% des personnes qui auraient pu en bénéficier en 2018 et qui étaient sur une question de non-recours de droit et pour lesquels 45 % sont dans la cible du fait de l’avoir élargie. Nous devons continuer à permettre que 100% des français qui ont droit à en bénéficier : c’est aussi un sujet sur lequel nous travaillons. Un rapport sera remis, comme nous y étions engagés, d’ici quelques semaines sur la question de la prime d’activité. Peut-être, rappeler que dans quelques semaines nous allons faire des annonces sur l’intermédiation sur les pensions alimentaires par rapport aux familles monoparentales quand on sait qu’en moyenne ce sont 10 € de pension alimentaire par enfant qui sont versés totalement ou partiellement ou pas du tout et que cela grève un budget aussi pour ces familles. C’est un sujet sur lequel nous allons apporter des réponses. Le 100% santé qui va aboutir totalement au 1er janvier 2021 est un sujet également important car quand arrive la rentrée scolaire et qu’il faut choisir entre le sac à dos et les lunettes : je crois que le choix ne se fera plus et ce sera sac à dos et lunettes. Ce sont aussi des mesures de bon sens car on pense souvent 100 % santé quand on parle lunettes, audition et dentaire, on voit plutôt une personne âgée mais les lunettes c’est aussi une question pour les enfants et donc pour toutes les familles. On va pouvoir aussi apporter des solutions concrètes par ce moyen. Et puis vous avez parlé de voiture. Peut-être vous préciser que nous venons de lancer une mission avec l’IGF que laquelle je souhaite avoir des propositions sur l’accès aux véhicules neufs ou récents pour les ménages non solvables, qui ne peuvent accéder au crédit. Comment ces familles font pour accéder à la prime d’activité, avoir un véhicule neuf ou récent. Ce sont des sujets sur lesquels nous serons amenés à faire des propositions. Il me semble que la transition écologique ne rime pas uniquement avec les personnes qui peuvent se le payer. Nous devons aussi la porter aux personnes les plus vulnérables. Et donc, j’espère pouvoir trouver les bonnes solutions pour la mobilité de ces publics-là. ».

@ : cmenard unaf.fr

Haut de page