UNAF - Développement durable et ses objectifs : il reste 10 ans pour agir

Développement durable et ses objectifs : il reste 10 ans pour agir

24/09/2019

L’Unaf, représentée par Simone Sitbon, chargée de mission Environnement-Développement durable, a participé à l’anniversaire de l’adoption de l’Agenda 2030 et de ses 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) signé par la France en 2015.

Cet évènement intitulé « Ensemble pour le climat et les ODD, croisons nos agendas pour atteindre nos objectifs ! » s’est tenu le 20 septembre à Paris à l’initiative du ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES).

Elisabeth Borne, la Ministre, y a présenté la feuille de route de la France issue d’un travail collectif auquel l’Unaf a participé et avant que ne se tienne à New York le sommet sur les objectifs du DD à l’ONU, les 24 et 25 septembre prochains.

Cette feuille de route fixe six orientations prioritaires : une transition juste, une société bas-carbone (en y incluant l’agriculture), la promotion de l’éducation tout au long de la vie, de la santé et du bien-être, la participation citoyenne et l’action européenne et internationale.

Le 25 septembre sera une journée de mobilisation nationale autour des ODD connus par seulement 9% des français. Pour la Ministre, il appartient à la France, qui est « un pays en voie de développement durable », de les adapter à la réalité du terrain et aux besoins des citoyens et des familles.

La feuille de route est conforme aux prochaines lois énergie-climat, lutte contre le gaspillage et l’économie circulaire, d’orientation des mobilités et s’inscrit, comme l’a rappelé la Ministre, dans le cap défini par le Président de la République pour faire de l’écologie la priorité de l’Etat. Il s’agit de mettre la transition écologique au cœur des politiques publiques particulièrement au cours de cette deuxième partie du quinquennat. C’est pourquoi, le futur projet de loi de finances 2020 sera complété pour la première fois d’un « budget vert » chargé de mesurer les actions engagées à l’aune des enjeux climatiques contenus dans l’Accord de Paris (énergies propres et neutralité carbone, eau potable et océans, biodiversité, …) et des ODD. Il y aura donc convergence entre l’Agenda 2030 pour le développement et la protection de l’environnement.

La Ministre a insisté sur l’engagement visible de notre jeunesse sur ces questions. Un intervenant du monde de l’éducation a souligné que l’appropriation des ODD passe en priorité par les familles, premières éducatrices, pour aider les jeunes « à progresser » et à être des citoyens de la planète.

L’Unaf a déploré, depuis le Grenelle de l’Environnement, que l’éducation des jeunes et la formation tout au long de la vie à l’environnement et au DD était le parent pauvre des stratégies mises en œuvre, même si des avancées sont apparues depuis. Les moyens publics alloués doivent être à la hauteur des enjeux. Sans ces moyens, le changement d’échelle attendu pour entraîner la société vers des comportements plus écoresponsables et ceci dans un contexte d’urgence à agir, risque de se cantonner à des acteurs particulièrement engagés et exemplaires tels que des collectivités territoriales, des entreprises, des associations et des citoyens.

De l’avis des intervenants, il reste 10 ans pour changer de paradigme en agissant ensemble avec plus de transversalité, d’alliance entre parties prenantes et de justice sociale et ce dans l’intérêt des générations actuelles et futures.

+ Lire

Haut de page