UNAF - Congrès annuel HLM : l’Unaf est intervenue lors d’un « Happening » organisé par la Fédération des OPH

Congrès annuel HLM : l’Unaf est intervenue lors d’un « Happening » organisé par la Fédération des OPH


01/10/2019

Illustration article

Le Congrès annuel HLM s’est tenu à Paris du 24 au 26 septembre 2019 sur le thème « Les HLM, un modèle français ». C’est dans ce cadre que la Présidente de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc, est intervenue le 25 septembre lors d’un « Happening » organisé par la Fédération des offices de l’Habitat et qui réunissait élus, partenaires sociaux, associations, économistes promoteurs, bailleurs.

Pierre Madec (économiste à l’OFCE) Thierry Cadart (CFDT), Jean-Yves Mano (président de la CLCV), Marie-Andrée Blanc (présidente de l’Unaf), Marcel Rogemont (président de la FOPH), Patrick Kanner (Sénateur), Dominique Estrosi-Sassone (Sénatrice), Christophe Robert (délégué général de la FAP), Stéphane Peu (Député), Florent Gueguen (directeur général de la FAS), Fabienne Labrette-Ménager (présidente de l’USH Pays de la Loire) et Jacques Chanut (président de la FFB)

Lors de son intervention, Marie-Andrée Blanc a rappelé que le logement n’est pas un bien comme un autre, c’est la première condition pour fonder une famille, un élément structurant du bien-être, de la santé, de l’éducation, des solidarités familiales et le premier poste de dépenses des familles. Le logement c’est aussi la clé de l’organisation de la vie familiale : accès à l’emploi, école, garde des enfants, activités périscolaires, temps de transports, conciliation vie familiale vie professionnelle, liens de proximité et de solidarité. Tout est lié. Déstabiliser le logement, c’est donc déstabiliser la famille et mettre en péril, par effet domino, l’écosystème familial. C’est à la politique du logement de s’adapter aux familles et non l’inverse.

A l’issue de son intervention, Marie-Andrée Blanc a pu s’entretenir avec le Ministre Julien Denormandie, chargé de la ville et du logement et a profité de cet échange pour l’alerter sur les réformes des APL qui risquent de déstabiliser le fragile équilibre économique de certaines familles.

La veille, le 24 septembre, Marie-Josée Balducchi, administratrice de l’Unaf et membre du conseil social des HLM, avait également pu échanger avec le Ministre chargé de la ville et du logement, ainsi qu’avec le Président de l’Union sociale pour l’Habitat, Jean-Louis Dumont.

Les points abordés : la réforme des APL et du revenu universel d’activité, le logement d’abord, le rôle du logement social mais aussi la question du logement des jeunes, l’accueil des jeunes sortants de l’aide sociale à l’enfance (ASE), dont la situation constitue un véritable drame, selon les propos du Ministre, et la protection de l’enfance. Autant de sujets au cœur de l’action de l’Institution familiale.

L’occasion pour Marie-Josée Balducchi de rappeler la position de l’Unaf sur la réforme des APL et de relayer les inquiétudes suscitées au sein de l’Institution familiale concernant la mise en place de la contemporaneité des ressources et le projet de dilution des APL dans le RUA. Elle a également mis en avant l’engagement du réseau Unaf-Udaf-Uraf dans l’accompagnement des familles et dans la mise en œuvre de solutions innovantes sur les territoires dans le domaine du logement.

Marilia Mendes, coordonnatrice du pôle « Habitat - Cadre de vie » était également présente et a pu suivre les temps forts du Congrès que vous pouvez retrouver en replay


PDF - 162 ko


Haut de page