UNAF - L’Unaf a participé au lancement de la stratégie de mobilisation et de soutien « agir pour les aidants »

L’Unaf a participé au lancement de la stratégie de mobilisation et de soutien « agir pour les aidants »

28/10/2019

La présidente de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc, a pris part à la présentation de la stratégie de mobilisation et de soutien aux aidants le 23 octobre dernier.

Cette rencontre s’est déroulée en présence d’Edouard Philippe, Premier Ministre, d’Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé et de Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre, chargée des personnes handicapées.

17 mesures en faveur des aidants ont été dégagées, et six priorités identifiées

  • Rompre l’isolement des proches aidants et les soutenir au quotidien dans leur rôle
  • Ouvrir de nouveaux droits sociaux aux proches aidants et faciliter leurs démarches administratives
  • Permettre aux aidants de concilier vie personnelle et vie professionnelle
  • Accroître et diversifier les solutions de répit
  • Agir pour la santé des proches aidants
  • Epauler les jeunes aidants

Pour l’Unaf, qui porte la parole des aidants familiaux depuis 2004, la mise en place d’un plan « Agir pour les aidants » constitue une avancée et montre que le rôle des aidants dans le fonctionnement de notre système de soins commence à être reconnu. C’est pourquoi l’Unaf est prête à prendre part au comité de suivi de cette stratégie de mobilisation et de soutien aux aidants, qui doit être mis en place pour suivre sa mise en œuvre et la faire évoluer.

Indemnisation du congé proche aidant, sensibilisation des personnels de l’Education nationale à la situation des jeunes aidants, diversification des offres de répit… sont autant de mesures auxquelles l’Unaf veillera sur la façon dont elles seront mises en œuvre et déclinées.

L’Unaf souligne également que, parmi les mesures annoncées, certaines sont déjà développées dans les départements et par conséquent leurs mises en œuvre devraient reposer sur les structures et initiatives pré-existantes. Il s’agit par exemple de la création d’un numéro téléphonique national, de lieux d’accueil labellisés ou encore d’une plateforme numérique pour accompagner et orienter les aidants dans leurs démarches.

Concernant les jeunes aidants, l’Unaf se félicite de la prise en considération de leurs besoins. Une mesure semble néanmoins absente : le dénombrement des jeunes aidants. Pour l’Unaf, il est nécessaire de conduire une enquête afin de connaître leur nombre, et de mieux identifier leurs difficultés et leurs besoins.

Enfin, l’Unaf regrette l’absence dans cette stratégie de la prise en charge de la dépendance. Accompagner les aidants familiaux c’est tout d’abord prendre en charge la dépendance : le répit et la formation des aidants ne doivent pas être la seule solution proposée. Le recours à un professionnel de santé ou médico-social doit être rendu possible.

L’Unaf sera attentive à ce que la loi Grand âge et autonomie intègre une proposition ambitieuse pour l’accompagnement des personnes dépendantes et de leurs aidants familiaux.

@ : cbouillot unaf.fr


PDF - 111.8 ko



PDF - 111.8 ko



PDF - 111.8 ko


Haut de page