UNAF - Plafonnement des frais bancaires pour incidents : l’Unaf et l’Institut national de la consommation livrent à la presse les résultats de l’étude clients-mystères effectuée auprès de huit réseaux bancaires

Plafonnement des frais bancaires pour incidents : l’Unaf et l’Institut national de la consommation livrent à la presse les résultats de l’étude clients-mystères effectuée auprès de huit réseaux bancaires

28/10/2019

Illustration article

Le jeudi 24 octobre dernier, l’Unaf, représentée par Morgane Lenain, administratrice, Fabien Tocqué, Coordinateur du pôle « Economie, consommation, emploi » et l’Institut national de la consommation/60 Millions de consommateurs (INC/60), ont tenu une conférence de presse à l’occasion de la présentation des résultats de l’étude clients-mystères effectuée auprès de huit réseaux bancaires.

Cette étude, largement relayée par la presse, révèle que l’engagement de plafonner n’est pas appliqué pour la grande majorité des clients noyés sous les frais d’incidents.
Lire le communiqué de presse commun.

Participaient :

  • Morgane Lenain, Administratrice en charge du dossier consommation à l’Unaf
  • Fabien Tocqué, Coordinateur du pôle « Economie, consommation, emploi » à l’Unaf
  • Laure Mondet, Responsable de la Communication à l’Unaf
  • Sylvie Metzelard, Rédactrice en chef de 60 Millions de consommateurs
  • Lionel Maugain, Chef de rubrique argent à 60 Millions de consommateurs
  • Cette étude révèle que l’engagement de plafonner n’est pas appliqué pour la grande majorité des clients noyés sous les frais d’incidents. Pour rappel, ce sont 8 millions de personnes qui subissent chaque mois des frais d’incidents bancaires.

Compte tenu des 6,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires généré par ces frais d’incidents, il faut cesser de compter sur la bonne volonté des banques et enfin passer par une disposition législative contraignante pour que la promesse faite en pleine crise des gilets jaunes soit effectivement tenue.

Haut de page