UNAF - Au Sénat, l’Unaf auditionnée sur le projet de loi relatif à la bioéthique

Au Sénat, l’Unaf auditionnée sur le projet de loi relatif à la bioéthique

16/12/2019

Illustration article

Le 11 décembre dernier, la Présidente de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc, et Guillemette Leneveu, Directrice générale, ont été reçues en audition sur le projet de loi bioéthique par deux des rapporteurs de la Commission spéciale, Muriel Jourda, Sénateur du Morbihan et Bernard Jomier, Sénateur de Paris. Claire Ménard, chargée des relations parlementaires à l’Unaf était présente à l’audition.

Au cours de cette audition, Marie-Andrée Blanc a rappelé les positions émises par le Conseil d’administration de l’Unaf et notamment les interrogations soulevées à propos de l’élargissement de l’accès à l’AMP [1] aux femmes seules non mariées et la prise en compte de l’intérêt de l’enfant dans les familles confrontées à la monoparentalité.

Sur l’autoconservation des ovocytes, l’Unaf a souligné les risques importants de pression sur les femmes dans le monde professionnel ne participant pas dès lors au projet d’émancipation des femmes.

L’Unaf a rappelé son opposition à l’abandon du lien automatique qui existe entre la femme qui accouche et l’établissement de la filiation avec l’enfant au profit de la seule reconnaissance conjointe.

S’agissant des articles en lien avec la protection juridique des majeurs (articles 6, 7 et 22 notamment), c’est la sphère d’autonomie des personnes, qui doit être préservée s’agissant d’actes personnels.

Enfin, elle a demandé à ce que l’examen du projet de loi par les sénateurs puisse permettre de voir aboutir l’autorisation pour les personnes sous mesure de protection juridique de donner leur sang.

@ : cmenard unaf.fr

[1Assistance médicale à la procréation

Haut de page