UNAF - Bilan démographique de l’Insee : Cinq ans de baisse de la fécondité : vers une urgence démographique ?

Communiqué de presse n°1.13.01.20

Bilan démographique de l’Insee : Cinq ans de baisse de la fécondité : vers une urgence démographique ?


13/01/2020

Illustration article Le bilan démographique de l’INSEE devrait annoncer demain une cinquième année de baisse consécutive de la fécondité, sous les 1,873 enfant par femme. La modification du comportement des couples à l’origine de la baisse de la fécondité est la cause essentielle de la baisse des naissances depuis cinq ans, la baisse du nombre de femmes en âge de procréer jouant un rôle minoritaire. En 2019, il est né près de 70 000 enfants de moins qu’en 2014. Le total des naissances sur 12 mois glissants a baissé sans interruption pendant 60 mois, sans aucun rebond, ce qui est inédit depuis l’après-guerre.

La politique familiale est une clef

Choisir d’avoir un enfant c’est avoir confiance dans l’avenir. Le rôle de la politique familiale est de contribuer à créer cette confiance, en apportant aux familles une aide concrète et stable. Or, depuis plus de 10 ans, des prestations familiales sont sacrifiées ou rognées, et depuis 6 ans le développement de l’accueil de la petite enfance stagne, voire régresse : la politique familiale est de moins en moins en mesure de donner confiance aux familles et de leur permettre de réaliser leur désir d’enfant.

Vers une nouvelle crise du financement des retraites

Les scénarios d’équilibre à long terme du système de retraite (et de santé) reposent sur une hypothèse de fécondité (1,95 enfant par femme) dont on ne cesse de s’écarter. Or, le Conseil d’Orientation des Retraites souligne dans ses rapports de juin et novembre 2019 que les récentes données placent la fécondité « sur le sentier bas des projections démographiques de l’Insee », ce qui dégraderait le solde financier du système de retraite à partir de 2040. Ceci signifie que si la fécondité reste à son niveau actuel, tous les cotisants de moins de 40 ans – premiers concernés par la réforme actuelle – auront la certitude de devoir affronter une nouvelle crise de financement du système de retraite.

L’Unaf souhaite que 2020 soit l’année du rebond de la politique familiale, non seulement pour redonner confiance aux familles, mais pour sauvegarder l’ensemble de la protection sociale, pilier de la cohésion de notre société.

* L’Unaf organisera à ce sujet à l’assemblée nationale un colloque sur le sujet « Avoir des enfants ça change tout », centré sur le niveau de vie des familles avec enfant(s)

CP-01-Bilan-démographiquement
PDF - 569.8 ko


Haut de page