UNAF - Grand âge : les familles en première ligne par Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’Unaf

Réalités Familiales n°128/129

Grand âge : les familles en première ligne par Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’Unaf


15/01/2020

Illustration article

Editorial

Par Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’Unaf

Nous sommes tous concernés, de près ou de loin, par le vieillissement et la perte d’autonomie. Quand un aîné, avançant en âge, perd petit à petit ses capacités à se déplacer, se nourrir ou se laver seul, c’est sa famille qui le soutient, et vient pallier ses difficultés.

Ce sont les familles qui doivent organiser au quotidien la prise en charge de leur parent âgé, qui sont en première ligne pour les épauler : présence assidue, prise en charge de l’aide, des soins, organisation de l’aide professionnelle à domicile, coordination entre les intervenants (infirmier, aide-ménagère…), soutien administratif, suivi des demandes d’aides pour financer le maintien à domicile ou l’entrée en établissement… Accompagner son conjoint ou ses propres parents en perte d’autonomie est une tâche très difficile qui laisse souvent les familles dans un profond désarroi. Sur leurs épaules pèse la charge matérielle, financière, légale [1], mais elles ressentent surtout la responsabilité morale et affective de ceux qu’elles aiment et ne veulent pas considérer comme un fardeau. Dans de nombreux territoires, elles sont confrontés à la pénurie d’offre de soins et d’accompagnement à domicile, à des établissements trop éloignés qui mettent en péril le maintien des liens, à des restes à charge trop élevés, à l’inquiétude de faire les mauvais choix, parfois à des conflits liés à l’impossibilité de se mettre d’accord dans une fratrie.
La prise en charge de la dépendance repose ainsi massivement sur la solidarité familiale, la solidarité publique ne venant qu’en subsidiarité et étant encore peu développée. Pourtant, avec l’allongement de la vie, de plus en plus de familles devront faire face au grand âge. Elles doivent pouvoir compter sur des politiques publiques à la hauteur des enjeux. Pour construire la grande Loi qui doit constituer le point de départ d’une véritable politique du grand âge, le Gouvernement a lancé une vaste concertation « Grand âge et autonomie » : nous espérons que les immenses attentes des familles y seront entendues.

« Les familles doivent être soutenues pour faire face au grand âge »

Bien que très sollicitées dans les faits, les familles ne sont pas évoquées de façon explicite dans les différents rapports relatifs au projet de loi Grand âge, qui réduisent la solidarité familiale au terme « proche aidant ». La solidarité familiale est pourtant bien spécifique : l’Unaf reste donc mobilisée pour rappeler ces réalités. Oui, la prise en charge de la dépendance doit s’appuyer sur les solidarités familiales, mais les familles doivent être mieux soutenues pour y faire face. Soutien aux aidants familiaux, mise en place de solutions de répit, soutien aux tuteurs familiaux, amélioration des conditions de vie des personnes accompagnées, limitation du reste à charge pour les familles, bientraitance et respect des droits fondamentaux des personnes en perte d’autonomie, valorisation des métiers du grand âge, notamment des mandataires judiciaires à la protection des majeurs : tous ces axes de réflexion doivent être inclus dans le projet de loi.

Au vu de l’état des finances sociales, le financement de ce risque émergent est source d’inquiétude. Pour l’Unaf, cela ne doit pas freiner une réelle ambition, mesurée et progressive, privilégiant les besoins les plus criants (notamment sur les restes à charges pour hébergement de longue durée). La place des assurances privées doit également être précisée et régulée. Tout l’enjeu est que ce financement soit suffisant et équitable.


Lire le sommaire

Pour commander ce numéro :

Réalités Familiales n° 128-129 : « Familles face au grand âge »
Prix : 10 € + 3,15 € de frais de traitement, à commander à l’UNAF, Service communication : 28, place Saint-Georges 75009 Paris
Tél. : 01 49 95 36 00
E-mail : realites.familiales unaf.fr

[1Article 205 du Code civil sur l’obligation alimentaire

Haut de page