UNAF - Projet de loi retraite : deux amendements de l’Unaf ont été adoptés

Projet de loi retraite : deux amendements de l’Unaf ont été adoptés


25/02/2020

Le lundi 17 février dernier, les députés ont commencé l’examen en séance publique du projet de loi instituant un système universel de retraite avec plus de 41 000 amendements déposés. Au cours des débats, à l’article 1er posant les principes généraux pour la création d’un système universel de retraite par répartition, deux amendements proposés par l’Unaf ont été adoptés.

 Un premier précise que, concernant l’objectif de solidarité, au sein de chaque génération, notamment par la résorption des écarts de retraites entre les femmes et les hommes, par la prise en compte des périodes d’interruption et de réduction d’activité et de l’impact sur la carrière des parents de l’arrivée et de l’éducation d’enfants, ainsi que par la garantie d’une retraite minimale aux assurés ayant cotisé sur des faibles revenus, seront également pris en compte les périodes d’interruption ou de réduction d’activité sur la carrière des parents en raison de l’aide apportée en tant qu’aidant.

Le second amendement adopté précise que le handicap entre dans les critères à prendre en compte par le système universel de retraites pour anticiper le départ en retraite.

 A noter quatre autres amendements adoptés dans cet article 1er, l’un du Gouvernement pour préciser que le système universel de retraite doit remplir un objectif de garantie d’un niveau de vie satisfaisant et digne aux retraités, leur permettant, sous réserve d’un âge minimum, de décider de leur date de départ à la retraite en fonction du montant de leur retraite.

Un deuxième inscrit dans les objectifs généraux relatifs à la soutenabilité économique du système universel de retraite la dimension solidaire des cotisations et contributions des assurés et des employeurs.

Un troisième prévoit que le pilotage du système universel de retraite tient compte de l’évolution à long terme du rapport entre le nombre des actifs et celui des retraités et des gains de productivité.

Enfin un quatrième ajoute un nouvel objectif assigné au système universel de retraite ainsi rédigé : « Un objectif de confiance des jeunes générations dans la garantie de leurs droits à retraite futurs ».

@ : cmenard unaf.fr

Haut de page