UNAF - Être aidant pendant la crise sanitaire : Vous ne cohabitez pas avec votre proche lors du confinement/déconfinement

Questions / Réponses

Être aidant pendant la crise sanitaire : Vous ne cohabitez pas avec votre proche lors du confinement/déconfinement

14/04/2020

Comment accompagner son proche en situation de dépendance pendant le confinement/déconfinement ? L’Unaf a édité une série de questions / réponses sur les besoins et les droits pour les aidants familiaux durant cette période particulière que constitue la crise sanitaire due à l’épidémie de Covid-19.

PDF FAQ
Être aidant pendant la crise sanitaire

Dernière mise à jour : 10/06/2020
Cette deuxième série de questions / réponses concerne le cas où l’aidant ne cohabite pas avec son proche lors du déconfinement.

Retrouvez l’ensemble des questions / réponses en consultant le sommaire de la FAQ Être aidant pendant la crise sanitaire et téléchargez le fichier PDF pour la version intégrale de la FAQ.

Vous ne cohabitez pas avec votre proche lors du déconfinement


Vous ne cohabitez pas avec votre proche dépendant ou en situation de handicap, mais son état se dégrade et nécessite votre présence.

Vous ne cohabitez pas avec votre proche lors du confinement

Les déplacements pour « l’assistance aux personnes vulnérables » sont possibles, même si la personne que vous accompagnez réside à plus de 100 km de chez vous. Dans ce cas il faudra vous munir de la déclaration de déplacement (imprimée, manuscrite ou dématérialisée) à télécharger ici, et de tout justificatifs permettant d’attester de votre déplacement. Vous pouvez donc vous déplacer pour apporter une aide à votre proche en situation de dépendance liée à l’âge, à une maladie, ou en situation de handicap. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Dans quel cas puis-je porter assistance à mon proche dépendant ou en situation de handicap ? Comment le protéger lors de cette période de déconfinement ?

Est-ce que je peux me déplacer pour aller discuter avec mon proche dépendant ou en situation d’handicap ?

Oui, mais je veille à respecter les gestes barrières. Si je réside à plus de 100 km de chez mon proche, je me munis de la déclaration de déplacement que je télécharge ici. Il est également conseillé de vous déplacer avec un justificatif, comme par exemple un certificat médical ou une attestation d’un professionnel de santé.
Les aidants, les membres de la famille, ont une place primordiale dans le soutien moral du proche dépendant. Ce soutien peut également se poursuivre lorsque cela est possible par téléphone, en utilisant des outils de visio-conférence sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone portable (WhatsApp, Skype…).

Est-ce que je peux me déplacer pour apporter des courses (alimentaire, médicaments, produits de première nécessité) à mon proche dépendant ou en situation de handicap ?

Oui, mais je respecte les gestes barrières. Si je réside à plus de 100 km de chez mon proche, je me munis de la déclaration de déplacement que je télécharge ici. Il est également conseillé de vous déplacer avec un justificatif, comme par exemple un certificat médical ou une attestation d’un professionnel de santé.

L’idéal est de déposer les courses sur le pas de la porte si la personne aidée peut se déplacer. Ainsi je limite tout risque de contamination de mon proche fragile. Si cela n’est pas possible, je reste à plus d’un mètre de mon proche, je pense à me laver les mains en arrivant chez lui et à mon retour à mon domicile. Je peux aussi désinfecter les poignées de porte, les interrupteurs, les robinets et les surfaces que j’aurai pu toucher chez mon proche. Si possible je n’utilise pas mon téléphone portable chez mon proche dépendant, ou je pense à le désinfecter et à me laver les mains après l’avoir utilisé. Une fiche explicative des bonnes pratiques concernant une surface potentiellement infectée ou comment gérer les courses, est disponible en cliquant ici.

Pensez à faire de grosses courses et à grouper les courses alimentaires avec l’achat des médicaments pour vous rendre le moins souvent possible chez votre proche.

Est-ce que je peux me déplacer pour prodiguer des soins d’hygiène (aide à la toilette, ménage, lessive, aide aux repas…) à mon proche dépendant ou en situation de handicap ?

Oui, mais je respecte les gestes barrières. Si je réside à plus de 100 km de chez mon proche, je me munis de la déclaration de déplacement que je télécharge ici. Il est également conseillé de vous déplacer avec un justificatif, comme par exemple un certificat médical ou une attestation d’un professionnel de santé.

Si possible, je reste à plus d’un mètre de mon proche, je pense à me laver les mains en arrivant chez lui et à mon retour à mon domicile. Je peux aussi désinfecter les poignées de porte, les interrupteurs, les robinets et les surfaces que j’aurai pu toucher chez mon proche. Si possible je n’utilise pas mon téléphone portable chez mon proche dépendant, ou je pense à le désinfecter et à me laver les mains après l’avoir utilisé.

Est-ce que je peux me déplacer pour prodiguer des soins médicaux (faire le pilulier, changer des pansements, mettre les bas de contention…) à mon proche dépendant ou en situation de handicap ?

Oui, mais je respecte les gestes barrières. Si je réside à plus de 100 km de chez mon proche, je me munis de la déclaration de déplacement que je télécharge ici. Il est également conseillé de vous déplacer avec un justificatif, comme par exemple un certificat médical ou une attestation d’un professionnel de santé.

Si possible, je reste à plus d’un mètre de mon proche, je pense à me laver les mains en arrivant chez lui et à mon retour à mon domicile. Je peux aussi désinfecter les poignées de porte, les interrupteurs, les robinets et les surfaces que j’aurai pu toucher chez mon proche. Si possible je n’utilise pas mon téléphone portable chez mon proche dépendant, ou je pense à le désinfecter et à me laver les mains après l’avoir utilisé.

Est-ce que je peux me déplacer pour conduire mon proche dépendant ou en situation de handicap à un rendez-vous médical ?

Oui : si le rendez-vous médical ne peut pas être repoussé à une date ultérieure, vous pouvez alors conduire votre proche s’il n’est pas en mesure d’y aller seul. Attention, si le rendez-vous a lieu à plus de 100km de votre domicile et/ou du domicile de votre proche, vous aurez alors besoin d’une déclaration de déplacement à télécharger ici. Si besoin, vous cocherez la case « déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables… ». Votre proche cochera la case « Déplacements pour consultations de santé et soins spécialisés ne pouvant être assurés à distance ou à proximité du domicile ».

Est-ce que je peux aller rendre visite à mon enfant en situation de handicap dans sa structure d’hébergement ?

Oui, selon les établissements et sous certaines conditions permettant le respect des gestes barrières et la sécurité de l’ensemble des résidents et des personnels. Ainsi, deux membres de la famille en même temps peuvent rendre visite à leur proche. Des créneaux de visites et les conditions de ces visites seront fixés par l’établissement.
Vous pouvez, lorsque cela est possible, prendre des nouvelles par téléphone ou en utilisant des outils de visio-conférence sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone portable (WhatsApp, Skype…)

Est-ce que je peux aller rendre visite à mon proche dans son EHPAD ?

Oui, selon les établissements et sous certaines conditions permettant le respect des gestes barrières et la sécurité de l’ensemble des résidents et des personnels de l’EHPAD. Ainsi, deux membres de la famille en même temps peuvent rendre visite à leur proche en EHPAD. Des créneaux de visites et les conditions de ces visites seront fixés par l’établissement.
Vous pouvez, lorsque cela est possible, prendre des nouvelles par téléphone ou en utilisant des outils de visio-conférence sur votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone portable (WhatsApp, Skype…)

N’hésitez pas à solliciter le Conseil de la Vie Sociale (CVS) de l’EHPAD. Pour en savoir plus sur les CVS cliquez ici.

Est-ce que je peux continuer à solliciter les services d’aide à domicile ?

Oui, les services d’aide à domicile se poursuivent.


Vous ne cohabitez pas avec votre proche dépendant ou en situation de handicap, mais son état se dégrade et nécessite votre présence.

Est-ce que je peux me déplacer à plus de 100 km pour me rendre chez mon proche dépendant ou en situation de handicap ?

Oui, si l’état de santé de votre proche le nécessite vous pouvez vous déplacer à plus de 100 km de votre domicile pour vous rendre chez votre proche.
Dans ce cas, il faudra vous munir de la déclaration de déplacement que je télécharge ici, et cocher la case « déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables… ». Il est également conseillé de vous déplacer avec un justificatif, comme par exemple un certificat médical ou une attestation d’un professionnel de santé.


VOIR AUSSI

Sommaire de la FAQ Aidant pendant la crise sanitaire

Vous cohabitez avec votre proche lors du déconfinement

Vous ne cohabitez pas avec votre proche lors du déconfinement

Vous ne cohabitez pas avec votre proche dépendant ou en situation de handicap, mais son état se dégrade et nécessite votre présence.

Conciliation vie professionnelle, vie familiale et situation d’aidance

Gérer la vie quotidienne : tensions dans la famille, ressources, prendre soin de moi et de mon proche


PDF FAQ
PDF - 353.7 ko


A lire aussi...

Illustration article 14/10/2020

L’Unaf et la CNSA, en lien avec la CNAF, signent une convention pour lancer le nouveau dispositif de médiation aidants-aidés

Illustration article 14/10/2020

L’Unaf a participé au « lancement du Comité de suivi de la stratégie de mobilisation et de soutien des proches aidants 2020-2022 »

Illustration article 09/10/2020

Question / réponse - Le “congé proche aidant” est désormais indemnisé !

Illustration article 06/10/2020

« Impact du confinement : une charge supplémentaire pour les aidants » : le Collectif Inter Associatif des Aidants Familiaux (CIAAF), dont l’Unaf est membre, présente les 1ers résultats sur les profils et évolution des situations d’aide pendant le confinement

Illustration article 06/10/2020

Le parcours de formation des médiateurs familiaux, acteurs de l’expérimentation de médiation pour les aidants et les personnes aidées, est lancé avec l’Unafor !

Illustration article 06/10/2020

Enquête thématique - « Impact du confinement : une charge supplémentaire pour les aidants » : le Collectif Inter Associatif des Aidants Familiaux (CIAAF), dont l’Unaf est membre, présente les 1ers résultats sur les profils et évolution des situations d’aide pendant le confinement

22/09/2020

L’Unaf rencontre l’Association Française des Aidants

Illustration article 17/09/2020

Ressource utile - Un « cahier de l’aidant » pour les proches de malades d’Alzheimer

Illustration article 04/09/2020

Question / réponse - Comment limiter les risques de contamination quand j’aide mon parent âgé ?

07/07/2020

Aidants familiaux : une enquête lancée pour améliorer les connaissances sur le vécu et la qualité de vie des aidants, à partager sans modération !

Haut de page