UNAF - L’Unaf a réalisé un questionnaire « flash » auprès des familles sur l’école à la maison pendant la période de confinement. Plus de 1 800 familles, de toute la France, y ont répondu

L’Unaf a réalisé un questionnaire « flash » auprès des familles sur l’école à la maison pendant la période de confinement. Plus de 1 800 familles, de toute la France, y ont répondu

02/06/2020

L’Unaf a réalisé un questionnaire « flash » auprès des familles sur l’école à la maison pendant la période de confinement. Plus de 1800 familles de toute la France y ont répondu. Il permet de faire l’inventaire des situations dont les pouvoirs publics doivent être conscients dans les mois à venir. Par ailleurs, un sondage a été réalisé directement auprès des associations familiales. 56 associations familiales ont répondu, ce qui permet d’approfondir les réponses des familles.

1. Ce qu’il faut en retenir

Une note concernant les cours et l’accompagnement proposés par l’Ecole a été donnée par les parents. Celle-ci est au-dessus de la moyenne (3,8 sur 5) et l’Unaf peut saluer ici le travail des enseignants et des établissements scolaires pour assurer une continuité éducative pendant le temps de confinement.
Mais ceci n’empêche pas :

1. Des difficultés vécues par 66% des familles dans notre échantillon et 48% des parents craignent que leurs enfants n’aient pas pu bien continuer à bien travailler pendant cette période de confinement.

2. Les familles montrent aussi qu’elles ont dû fortement se mobiliser pour aider leurs enfants pour « l’école à la maison », ce qui a généré des difficultés de conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle et de gestion du temps. Le stress et l’impact sur le travail qui peuvent en découler ne sont pas à négliger. 52% des familles de notre échantillon ont eu des difficultés à concilier travail et famille.

Les recommandations de l’Unaf sont donc les suivantes :

Développer davantage les relations des établissements scolaires avec les parents, en créant des moments d’échanges et de rencontres sur deux thématiques essentielles :

  • Le soutien scolaire de l’enfant. Même si la situation a été exceptionnelle, les parents ont besoin de savoir comment accompagner leurs enfants dans leurs apprentissages.
  • L’utilisation du numérique pour le scolaire : les parents ont besoin de savoir utiliser le numérique. Dans ce domaine un « échange de savoirs » pourrait avoir lieu entre les parents « sachant » et ceux qui sont moins à l’aise.

Uniformiser au sein d’une école, d’un établissement scolaire les usages numériques des enseignants. Ceux-ci ont aussi besoin de se former mais au-delà de cette formation, l’utilisation uniforme au sein d’une même école, de la même plate-forme, des mêmes outils pourrait simplifier la vie des familles. Un accord devrait être trouvé au sein du conseil d’école et un enseignant responsable des outils numériques chargé de veiller à sa mise à jour.

Il n’y a que 24 heures dans une journée. L’obligation légale éducative repose sur les seuls parents. Il faut renforcer le message adressé par le Gouvernement aux employeurs pour qu’ils fassent preuve de compréhension et reconnaissent qu’il n’est pas toujours possible aux parents d’être aussi productifs quand on a des enfants avec soi (en télétravail) ou qui risquent de l’être à tout instant.

Document complet à télécharger

@ : phumann unaf.fr


PDF - 689.1 ko


Haut de page