UNAF - L’Unaf présente au lancement du comité national de suivi de la stratégie nationale de prévention de protection de l’enfance, en présence d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat

L’Unaf présente au lancement du comité national de suivi de la stratégie nationale de prévention de protection de l’enfance, en présence d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat


30/06/2020

Illustration article

L’Unaf, représentée par Isabelle Saunier, administratrice, a participé le 19 juin dernier, à la première réunion du comité national de suivi de la stratégie nationale de prévention de protection de l’enfance, en présence d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat. A cette occasion, le Ministre a rappelé les trois dimensions du rôle de l’Etat dans cette stratégie : piloter, évaluer et contrôler.

80 millions d’euros ont été affectés aux territoires pour accompagner la mise en œuvre de cette stratégie qui s’accompagne par ailleurs de deux chantiers :

  • une réflexion sur la gouvernance menée par l’IGAS ;
  • la définition de la maltraitance et les critères d’évaluation des situations de danger, confiée à la HAS.

Les grands axes de la stratégie ont été rappelés, ainsi qu’un état d’avancement des premières actions mises en œuvre :

  • faire de l’entretien prénatal précoce une obligation,
  • rendre obligatoire un bilan de santé à l’entrée dans le dispositif de protection de l’enfance,
  • organiser le bilan de santé en école maternelle pour tous les enfants de 3 à 4 ans.

L’Unaf se félicite de l’importance accordée aux actions de prévention précoce.

A l’appui de la mise en œuvre de la stratégie, trois départements engagés dans la démarche de contractualisation avec leur ARS et leur préfet ont eu l’occasion d’apporter leur témoignage. Il s’agit du département de la Creuse, du Loir-et-Cher et de la collectivité territoriale de Guyane. La Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts.

Une convention-cadre a été signée avec l’Etat pour financer un plan de relance afin d’améliorer le diagnostic des lieux d’accueil d’enfants, de permettre la réhabilitation de locaux ou encore faciliter l’accès aux résidences sociales pour les jeunes sortant de l’ASE. Sur ce dernier point, il a été annoncé la création de voies de simplification supplémentaire pour l’octroi des bourses et l’attribution systématique de l’échelon 7 de bourse à tous les jeunes sortant de l’ASE.

L’ANSA a présenté la méthode et le calendrier prévisionnel de sa mission visant à mettre en place une démarche de participation des enfants et jeunes relevant de l’aide sociale à l’enfance dans le cadre des Conseils de la vie sociale. Un guide est attendu en décembre 2020.

La DPJJ a annoncé avoir demandé aux juridictions de lancer, dès à présent, les instances quadripartites prévues par la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance, sur un rythme trimestriel, et plus si nécessaire, et les services déconcentrés de la PJJ transmettront à la DPJJ un premier bilan de la mise en place des instances quadripartites dès le 30 septembre 2020.

Enfin, Claire Compagnon, Déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme au sein des TND (troubles du neurodéveloppement), a présenté la stratégie nationale pour l’autisme.

Le prochain point d’étape aura lieu en septembre. L’Unaf et son réseau seront attentifs à la réalisation des objectifs et des actions mises œuvre par les départements qui contractualisent.

L’Unaf apportera son aide à cette fin aux départements ainsi engagés en leur proposant son expertise en termes de diagnostic des besoins des familles et de gestion de services - en particulier dans le cadre des objectifs de diversification de l’offre en matière de protection de l’enfance à domicile, et de recours à des tiers bénévoles (développement des actions d’aide budgétaire dans l’intérêt de l’enfant (AESF, MJAGBF), parrainage de proximité).

@ : dpioli unaf.fr

Haut de page