UNAF - L’Unaf était présente au lancement de la campagne de vaccination de la grippe

L’Unaf était présente au lancement de la campagne de vaccination de la grippe


06/10/2020

Nicolas Brun, Coordonnateur du pôle protection sociale /santé de l’Unaf, a participé le 30 septembre dernier en visioconférence, à une réunion d’information sur la campagne de vaccination de la grippe, qui s’est tenue en présence de d’Olivier Véran, Ministre des solidarités et de la santé.

Au cours de cette séance, sont intervenus Dominique Leguludec, Présidente de la HAS, Geneviève Chêne, Directrice générale de Santé Publique France, Franck Chauvin, Président du Haut conseil de la santé Publique, Thomas Fatome, Directeur général de la CNAM. Mr Jérôme Salomon, DGS, était également présent.

Le ministre des solidarités et de la santé a présenté les principaux éléments de la prochaine campagne de vaccination contre la grippe dans un contexte de crise Covid. Il a rappelé que le nombre de doses de vaccin a été sensiblement augmenté pour faire face à une hausse éventuelle de demande de vaccination. Par ailleurs, un stock supplémentaire d’Etat sera constitué.

Différents intervenants ont fait état de l’observation de la situation de l’hémisphère sud qui vient de sortir de la période hivernale, dont le résultat est assez rassurant puisque le virus grippal s’est très peu diffusé. Il faut cependant rester prudent et se préparer à différents scenarii afin de ne pas être dépassé par la situation.

La stratégie vaccinale antigrippale aura pour objectif de protéger les populations les plus à risque de décès et de complications graves de la grippe : la population cible sera les personnes âgées de 65 ans et plus et les personnes à risque de grippe sévère ou compliquée. Pourquoi ces populations ciblées ?, Parce que les populations à risque de grippe sont également particulièrement susceptibles de développer une forme grave de Covid-19.

La vaccination des professionnels de santé sera également une priorité.

Rappelons qu’entre 8 000 et 14 500 personnes sont décédées au cours des trois dernières saisons grippales, surtout chez les personnes les plus vulnérables (personnes de plus de 65 ans). Le taux de vaccination en France des plus de 65 ans n’est pas satisfaisant puisqu’il est d’à peine 50% alors que l‘objectif fixé par l’OMS est de 75%.

La communication grand public qui débutera le 13 octobre rappellera l’importance de renforcer l’ensemble des gestes barrières et la nécessité de vacciner en priorité les populations ciblées.

La Cnam est, par ailleurs, en train d’envoyer aux publics cibles des bons de vaccination qui permettra un remboursement à 100% du vaccin (15,8 millions d’assurés du régime général et de la MSA et près de 320 000 professionnels libéraux).

Cette campagne s’adressera donc prioritairement aux publics à risque, diffusera l’idée que nous ne sommes pas tous égaux face aux virus, et rappellera le caractère précieux d’un vaccin pour se protéger. Enfin, la communication sur les gestes barrières sera renforcée englobant la grippe, la Covid-19 et les virus de l’hiver.

@ : nbrun unaf.fr

Haut de page