UNAF - L’Unaf a participé à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs à la SNCF

L’Unaf a participé à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs à la SNCF


04/11/2020

L’Unaf a participé à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs à la SNCF le 16 octobre dernier, en présence de Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs et d’Alain Krakovitch, directeur de Voyages SNCF : ont été rappelés les efforts faits par l’entreprise pour maintenir la circulation des trains et accompagner les usagers durant la reprise du trafic.

Plusieurs évolutions ont été soulignées :

  • la mise en concurrence des lignes en cours des trains Intercités Nantes-Bordeaux et Nantes-Lyon puis en régions,
  • le maintien des travaux de régénération et de rajeunissement du réseau associés au plan de relance,
  • le développement du fret et des trains de nuit et l’engagement en faveur de la transition écologique : hausse de la part du train et de la mobilité partagée, innovations énergétiques en régions.

Les associations ont :

  • reconnu les efforts faits mais ont regretté la disparition du service d’auto - train,
  • pointé l’hygiène parfois manquante (absence de gels, absence d’eau) à bord des trains. Pour cela, des mesures ont été prises (vérifications et non-maintien possible de la rame, distributeurs de gels).

Le rapport de la médiatrice SNCF, Henriette Chaubon, pour l’année 2019 (mis en ligne sur le site SNCF) a été présenté avec le constat d’une augmentation importante du nombre de saisines.

S’agissant de l’activité de voyages SNCF, il en ressort plusieurs points :

  • malgré la baisse du nombre des déplacements, les usagers ont bien répondu aux promotions associées aux cartes commerciales,
  • s’agissant des trains de nuit, des rénovations (matériels) doivent être engagées pour l’exploitation en vue des dessertes nouvelles,
  • la SNCF suit une démarche environnementale et agit aussi en faveur de l’économie circulaire (recyclage, tri sélectif, économies d’énergies).

Les associations ont posé les questions de la couverture nécessaire du territoire par plus de dessertes, du maintien des trajets internationaux, de l’impact possible sur l’environnement du développement de la 5G par la SNCF, et de la connaissance des règles tarifaires par les usagers.

Transilien : si une baisse de la part du trafic voyageurs est intervenue par rapport à 2019 dans le contexte de la crise de la Covid 19, elle demeure stable. Des actions seront engagées par les principaux acteurs (ex : IDFM*) pour augmenter les réponses en termes de qualité de service.

  • Ter : des efforts de promotion ont été faits avec le lancement de petits prix en régions et vis-à-vis des jeunes. La SNCF souhaite renforcer, développer le trafic des TER, les faire participer à la baisse du CO2 et de leur empreinte environnementale (verdissement, rénovations des rames).

Les associations ont soulevé les questions des matériels utilisés en régions comme les cars et de la moindre qualité des correspondances associée aux niveaux d’attentes.

Une présentation du service « e. voyageurs SNCF » a été faite ainsi que de l’assistant personnel de mobilité. Pour mémoire, cet outil permet la recherche d’itinéraires, la réservation du titre de transport, l’utilisation d’autres modes (ex : taxis).

Les associations ont été invitées à signer le nouveau protocole d’accord les associant à SNCF Voyageurs dans une relation d’échanges ; il a été revu en fonction des évolutions engagées depuis la dernière signature en 2017.

*Ile- de-France mobilités

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page