UNAF - Mesurer et prévenir les effets de la crise de la Covid-19 sur les enfants et la jeunesse : l’Unaf auditionnée par la Commission d’enquête parlementaire

Mesurer et prévenir les effets de la crise de la Covid-19 sur les enfants et la jeunesse : l’Unaf auditionnée par la Commission d’enquête parlementaire


10/11/2020

Compte-rendu de l’audition de l’Unaf en visioconférence par la Commission d’enquête pour mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse, présidée par la députée Sandrine Mörch (LREM, Haute-Garonne) et rapportée par la députée Marie-George Buffet (GDR, Seine-Saint-Denis)

Jeudi 5 novembre, Marie-Andrée Blanc a été reçue en audition en visioconférence par la Commission d’enquête pour mesurer et prévenir les effets de la crise du Covid-19 sur les enfants et la jeunesse. Claire Ménard, chargée des relations parlementaires, assistait aux débats.

Marie-Andrée a souligné en premier lieu que les familles, les parents et les proches aidants ont fait preuve de leur très forte mobilisation, ce qui a assurément permis à la société de tenir pendant le confinement.

Elle a également souligné l’importance des travailleurs sociaux dans le réseau Unaf-Udaf et Uraf ainsi que des bénévoles dans ces temps de crise pour un accompagnement en proximité des familles rencontrant des difficultés.

Elle a ainsi mis en avant l’absence de reconnaissance notamment salariale des mandataires à la protection juridique des majeurs sur laquelle il est urgent de se pencher.

Marie-Andrée Blanc a ensuite détaillé les actions des Udaf en matière de protection de l’enfance, de Familles gouvernantes avec un projet de l’adapter aux jeunes sortants de l’ASE, de soutien à la parentalité, d’accompagnement des femmes victimes de violences conjugales.

Elle a fait un focus sur les difficultés rencontrées plus particulièrement par les familles moonoparentales.

Elle a insisté sur les situations de malendettement qui se font jour déjà pendant la crise avec une nécessité d’accompagnement budgétaire des familles ainsi précarisées que ce soit au travers des PCB ou encore des MJAGBF.

Sur les questions des jeunes en situation de handicap et des aidants familiaux qui les accompagnent, Marie-Andrée Blanc a donné les premiers résultats de l’enquête du CIAAF menée avec l’IRES et montrant très précisément que l’impact du confinement a correspondu à une charge supplémentaire pour les aidants avec un isolement imposé aux aidants et une intensification de l’aide apportée à leur proche.

Enfin, Marie-Andrée Blanc est intervenue sur la question de la petite enfance et de la nécessité d’une politique volontariste en matière de conciliation vie familiale – vie professionnelle en s’appuyant sur l’expérience des familles pendant le confinement avec le télétravail ou en présentiel pour les métiers le nécessitant, sur le rapport des 1000 premiers jours de l’enfant rendu par le comité d’experts présidée par Boris Cyrulnik et sur l’impératif de transposition en droit français de la directive européenne « Équilibre entre vie professionnelle et vie privée des parent et aidants » d’ici août 2022.

@ : cmenard unaf.fr

Haut de page