UNAF - L’Unaf a participé à une réunion en ligne dédiée aux associations animant des dispositifs de soutien à la parentalité, en présence d’Adrien Taquet

L’Unaf a participé à une réunion en ligne dédiée aux associations animant des dispositifs de soutien à la parentalité, en présence d’Adrien Taquet


24/11/2020

Le 19 novembre dernier, Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’Unaf, et Isabelle Saunier, administratrice, et Présidente du département « Droit de la Famille, Parentalité », ont participé, en visioconférence, à une réunion en ligne dédiée aux associations animant des dispositifs de soutien à la parentalité. Cette rencontre s’est tenue en présence d’Adrien Taquet, secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles.

L’objectif de ces rencontres, qui se déroulent tous les quinze jours en présence des acteurs engagés dans le soutien à la parentalité, est de maintenir un lien direct avec les acteurs de terrain, mesurer l’impact du nouveau confinement et ajuster ainsi les mesures adaptées à l’évolution de la situation sanitaire.

Au cours de cette réunion, le Ministre a annoncé le lancement d’une « enquête sur la parentalité à l’épreuve de la crise du COVID » qui permettra de recueillir la parole des parents.

La Présidente de l’Unaf est revenue plus précisément :

  • sur les impacts de la crise sanitaire sur le budget des familles. Elle a rappelé l’étude inédite conduite par l’Unaf auprès des services d’accompagnement budgétaire des Udaf pendant le confinement et appelé à agir pour prévenir le surendettement et l’appauvrissement qui menacent de nombreuses familles. + Lire.
  • sur la situation des familles monoparentales souvent isolées et en manque de répit parce qu’elles ne peuvent bénéficier d’une solidarité familiale par-delà le seul lien conjugal. Ces familles en situation de monoparentalité sont, plus que d’autres, confrontées à un risque de pauvreté, de chômage et de mal-logement, malgré les aides dont elles peuvent bénéficier.
  • sur la question de la parentalité en entreprise rappelant ainsi que l’Unaf avait signé en 2009, la Charte de la parentalité en entreprise dont les Udaf sont aussi signataires : Parce que la conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle est une condition essentielle pour l’exercice d’une activité professionnelle par les parents et qu’elle est aussi, pour eux et leurs enfants, un facteur déterminant de la qualité de vie + Lire ; ainsi, elle a mis l’accent sur les difficultés rencontrées par les parents de concilier télétravail et parentalité malgré l’accueil qui se fait dans les écoles.

Isabelle Saunier a en outre relevé que :

  • certains établissements limitent à 50 % la présence des adolescents dans leurs locaux : de fait, travailler au domicile en présence d’adolescents n’est pas toujours simple ;
  • parfois, certaines écoles peuvent demander aux parents en télétravail de garder leurs enfants pendant la pause du midi.

Le ministre a pointé combien la question de la parentalité et de l’entreprise devait être investiguée.

Un travail commun HCFEA , Observatoire de la qualité de vie au travail, secrétariat d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles et Unaf va être entrepris pour contribuer à construire une véritable politique de parentalité au niveau de l’entreprise, thème que l’Unaf porte depuis longtemps.

@ : isaunier unaf.fr

Haut de page