UNAF - Espaces de rencontre : Marie-Andrée Blanc a ouvert la matinée d’étude de la FFER dédiée au nouveau référentiel des espaces de rencontre, aux côtés d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles

Espaces de rencontre : Marie-Andrée Blanc a ouvert la matinée d’étude de la FFER dédiée au nouveau référentiel des espaces de rencontre, aux côtés d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles


12/01/2021

Illustration article

Marie-Andrée Blanc a ouvert la matinée d’étude de la FFER dédiée au nouveau référentiel des espaces de rencontre, aux côtés d’Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles

A l’invitation de Pierre Lalart, Président de la Fédération Française des Espaces de Rencontre (FFER), membre associé de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc, Présidente de l’Unaf, a ouvert, le 8 janvier dernier, la matinée d’étude dédiée à la présentation du nouveau référentiel national des espaces de rencontre. Cet événement s’adressait, en visio, aux professionnels et bénévoles qui œuvrent au sein de ces dispositifs dédiés principalement à la reprise ou au maintien des liens d’un enfant avec ses deux parents séparés, dans un contexte de fortes tensions.

Si le réseau Unaf/Udaf ne compte qu’une douzaine de structures (mais plusieurs Udaf réfléchissent actuellement à l’ouverture de nouveaux lieux), l’Unaf mène un très fort plaidoyer dans ce domaine depuis des années, afin notamment de garantir définitivement la viabilité des actions sur le terrain, mais aussi élaborer un maillage territorial plus important pour réduire les listes d’attente beaucoup trop longues… En effet, l’insuffisance du nombre de structures conjuguée à l’important recours des magistrats à ce dispositif génère une attente parfois de plusieurs mois après la décision judiciaire, ne permettant pas encore de garantir le droit de chaque enfant à garder des liens avec ses deux parents d’une façon égalitaire sur l’ensemble de notre territoire national !

Nombre de représentants des pouvoirs publics, de haut niveau, étaient présents à l’occasion de cet événement. Ainsi, Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles, s’est exprimé en premier lieu, puis plus tard dans la matinée, Sylvain Bottineau, Directeur de l’enfance et de la famille de la DGCS (Direction Générale de la Cohésion Sociale) du ministère des Solidarités et de la Santé, et Ségolène Pasquier, magistrat, adjointe au chef du Bureau Accès au droit et de la Médiation du ministère de la Justice ont pris la parole au nom des administrations centrales.

La branche famille de la Sécurité sociale était également très fortement représentée par Isabelle Sancerni et Pauline Domingo, respectivement Présidente et Directrice du département enfance, jeunesse, parentalité de la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales), ainsi qu’Anne Bodin, Responsable du département Accompagnement et développement social à la CCMSA (Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole).

Les prises de parole de l’ensemble des intervenants ont bien reflété le niveau d’engagement de chacune des parties prenantes autour de l’élaboration du nouveau référentiel national. Depuis plus d’un an, les pouvoirs publics ont piloté les travaux avec les fédérations (FFER et Fenamef) et l’Unaf, pour aboutir à l’adoption de ce nouveau référentiel ; ils vont désormais animer avec les acteurs associatifs, veiller, contrôler la mise en œuvre de celui-ci sur le terrain.

Emmanuelle Morael et Blandine Barucq, respectivement déléguée nationale et administratrice de la FFER, ont présenté aux 150 personnes participant à la visio, de manière très synthétique mais exposant néanmoins l’ensemble des enjeux principaux, les points clés du document faisant désormais référence.

En présence d’Isabelle Saunier, administratrice de l’Unaf référente du dossier, et de Guillemette Leneveu, Directrice générale de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc a rappelé quant à elle son attachement à l’action menée notamment avec la Cnaf, la CCMSA, mais aussi le ministère de la Justice « pour étayer et développer le dispositif des espaces de rencontre au sein desquels les intervenants prennent tout particulièrement soin des liens familiaux abîmés, dégradés, parfois brisés voire totalement rompus ».

Elle a aussi rendu hommage à l’engagement humain si exigeant, voire au militantisme de nombre de professionnels et bénévoles qui permet de faire vivre et tenir les structures parfois à bout de bras aujourd’hui encore…

Elle a conclu que bien que beaucoup ait été fait ces dernières années pour soutenir les espaces de rencontre (notamment avec le doublement de la prestation de service dédiée), il est désormais grand temps de « passer de l’étayage d’un dispositif à l’élaboration d’une véritable politique publique » articulée avec les autres actions de soutien de la parentalité et de prévention des violences, en particulier avec les services de médiation familiale dans le domaine des séparations.

Le nouveau référentiel national est librement accessible en ligne : https://www.caf.fr/presse-institutionnel/qui-sommes-nous/textes-de-reference/circulaires

Contact : Nathalie Serruques (nserruques unaf.fr)

Haut de page