UNAF - Bilan annuel entre les associations agréées de consommateurs dont l’Unaf et la RATP

Bilan annuel entre les associations agréées de consommateurs dont l’Unaf et la RATP


20/01/2021

Illustration article

L’Unaf a participé le 8 décembre dernier, à la réunion de bilan annuel entre les associations agréées de consommateurs et la RATP. La présidente de la RATP Catherine Guillouard et Hiba Farès, directrice en charge de l’expérience client, des services et du marketing, étaient présentes.

La présidente de la RATP a fait un point sur la crise sanitaire : les mesures prises par la RATP pour inciter au respect de la distanciation sociale, de port du masque, de nettoyage et la limitation des flux lors des périodes de confinement ont permis une moindre propagation du virus de la Covid-19 dans le réseau.

Dans ce contexte, les efforts fournis ont permis aussi la poursuite des travaux qui ont pu se réaliser comme ceux de la ligne 14 au Nord et le retour de la confiance.

Parmi les objectifs, ont été évoqués :

  • le programme « Bus 25 » afin de réduire les gaz à effet de serre,
  • la préparation, d’ici 2024, de l’ouverture à la concurrence -notamment des Bus-, du cadre social et fonction des décrets en cours.

La Présidente de la RATP a fait part des efforts faits en matière d’innovation durant la crise sanitaire et de ceux en cours :

  • soutien via la digitalisation des déplacements du secteur hospitalier,
  • accès facilité aux titres, et aux tickets via les SMS,
  • formations accrues des agents,
  • charte d’engagement pour des réponses en proximité avec l’usager.

Elle a souligné le travail important d’échanges, exercé avec les associations qui a été intensifié pour tenir compte de la crise sanitaire.

Les questions des associations ont porté sur :

  • la part prévue des Bus à énergie électrique, de ceux roulant au GNV et la conversion envisagée des centres-Bus : la part passera à 50% pour les Bus électriques et à 50% pour ceux utilisant le bio-gaz, avec des centres-Bus créés ou en cours de conversion ;

- l’éventuelle augmentation des titres de transport : leur évolution dépend de l’Autorité Organisatrice (« Ile-de-France Mobilités »). Un partage de risques est toutefois acté avec « Ile-de-France Mobilités » en soutien à la RATP, en raison de la baisse du trafic due à la crise sanitaire.

Est aussi prévu le soutien de l’Etat en appui à « Ile-de-France Mobilités », en direction des transports collectifs - modernisation du RER, prolongement des lignes de métro- et aux collectivités via le Plan de relance (pertes de recettes).

  • les retards dans le renouvellement du RER B : des actions sont en cours.

Un point a été fait sur les échanges effectués avec les associations en 2020 : la RATP a pu présenter les sujets prévus et a réuni les associations durant les périodes de grèves et lors de la crise sanitaire : rencontres exceptionnelles, réunions autour des services, projets de lignes et ateliers (ex : quels messages en cas de perturbations ?…). Un point sur les nouveaux sujets prévus pour 2021 a été effectué.

Hiba Farès, directrice en charge de l’expérience client, des services et du marketing, a fait part des évolutions en cours relatives aux nouveaux outils, canaux de vente, et pointé aussi les priorités de la RATP telles que la lutte contre le harcèlement sexuel dans les transports et l’attention portée à la propreté.

Les questions des associations ont porté sur :

  • les difficultés des usagers aux passages élargis : des efforts seront faits en matière de signalétiques et d’accompagnement ;
  • l’implantation des pistes cyclables provisoires et les passages des bus : un travail est nécessaire avec la collectivité ;
  • le bilan à faire du nouveau tracé des bus ;
  • l’impact de la vente du ticket / sms : intervenue dans le contexte de la crise sanitaire, la vente connaît un développement certain qui nécessite aussi davantage d’information à destination des usagers.

@ : hmarchal unaf.fr

Haut de page