UNAF - Séance plénière du CESE : Mission Commerce : saisine gouvernementale - Economie et gouvernance de la donnée

Séance plénière du CESE : Mission Commerce : saisine gouvernementale - Economie et gouvernance de la donnée


17/02/2021

Illustration article

A l’ordre du jour de la séance plénière du CESE des 9 et 10 février derniers, étaient inscrites les questions suivantes :
• Mission Commerce : saisine gouvernementale
• Economie et gouvernance de la donnée

Mission Commerce : saisine gouvernementale DECLARATION ECRITE DU GROUPE DE L’UNAF (annexée au Journal Officiel)

Quoi de plus triste qu’un village, un centre-ville sans commerçant avec des fonds de commerce au rideau métallique baissé. Le commerce, faut-il le rappeler, est un lieu d’importance pour les familles dans leur vie quotidienne. Dans l’antiquité, Hermès le dieu du commerce était aussi le dieu des échanges, du voyage, et de la communication. Le commerce, en effet, permet de transformer un espace en un lieu avec son histoire, son identité et sa fonction vitale de créer du lien avant même, peut-être, de proposer à la vente des produits.

L’avis dresse un constat inquiétant au regard du lien social en relevant l’évolution très importante du recours au commerce en ligne voire son explosion dans le contexte de la crise sanitaire. Mais il dépasse ce simple constat et souligne qu’une part non négligeable de la population n’a pas accès à ces services pour autant devenus de plus en plus incontournables. Plusieurs obstacles sont ainsi soulignés : l’âge, la persistance des zones blanches, la fracture numérique ou bien encore la non-maîtrise des outils.

Le fil conducteur de l’avis tient en quelques mots essentiels, plusieurs fois rappelés :

  • favoriser la complémentarité des diverses formes de commerces,
  • tracer les perspectives d’un commerce qui concilie accueil, proximité, numérisation et responsabilité écologique,
  • tenir compte des contraintes pour les salariés et commerçants indépendants
  • et encourager un aménagement durable des territoires.

Pour ce faire, le Groupe de l’Unaf souligne l’importance des préconisations 4, 5 et 6.

La première vise à renforcer les actions et aides en faveur de la transmission-reprise des commerces de proximité. Tous les acteurs du territoire doivent être mobilisés, notamment les fédérations professionnelles et les réseaux consulaires, pour ne pas laisser seul le commerçant dans un labyrinthe de difficultés. La reprise par les salariés lorsqu’elle est possible, doit aussi être encouragée.

La préconisation 5 attire l’attention sur l’importance du commerce itinérant, qui doit retrouver ses lettres de noblesse avec l’utilité sociale qu’il apporte dans les zones très rurales et isolées.

Enfin la préconisation 6 trouve toute sa pertinence dans la résorption des zones blanches en plaçant le numérique au service du commerce de proximité et non en opposition.

Le Groupe de l’Unaf a voté l’avis.

Economie et gouvernance de la donnée DECLARATION ECRITE DU GROUPE DE L’UNAF (annexée au Journal Officiel)

Les chiffres et les potentialités de l’économie de la donnée sont vertigineux mais il n’est plus temps de reculer, la politique de la donnée peut-être utile à tous. La récente remise du rapport au Premier Ministre sur cette politique publique nous en rappelle les enjeux : la donnée et les codes source ne sont pas juste un enjeu « tech », mais d’abord et surtout une question politique, démocratique, scientifique et économique. Ce rapport souligne que, pendant la crise, le Gouvernement a dû recourir à des données personnelles détenues par des acteurs privés pour prendre certaines décisions : les données de Google sur la fréquentation des lieux, celles d’Orange sur les déplacements à travers le territoire, ou celles du Crédit Mutuel sur l’utilisation des comptes bancaires.

Le présent avis prend le soin de détailler les opportunités à saisir par les acteurs économiques mais sans angélisme alerte sur nos vulnérabilités tout en soulignant nos atouts même s’ils doivent être renforcés dans le cadre de coopérations solides au niveau européen.

Le Groupe de l’Unaf tient à saluer cette approche tournée vers les potentialités et l’innovation dans un équilibre à ajuster régulièrement avec la sécurité et la protection des données personnelles au premier rang desquelles se trouvent les données de santé.

Le Groupe de l’Unaf retient plus particulièrement la préconisation 15, qui appelle à la responsabilisation des utilisateurs face à la consommation excessive des services numériques, puissants aspirateurs de données personnelles. En ce sens, les familles doivent être accompagnées dans leurs responsabilités parentales face à l’utilisation des réseaux sociaux. Il faut s’attacher le concours des associations pour faire de l’éducation au numérique et ainsi gagner en compétence pour le grand public sans oublier les personnes les plus éloignées du numérique.

Afin d’accompagner et guider les parents dans leurs pratiques numériques, l’Unaf a lancé le site « Mon enfant et les écrans » à destination des parents d’enfant de 0 à 13 ans. Ce site propose des conseils pratiques et accessibles, des astuces, des avis d’experts, des ressources et un décryptage de l’univers numérique. Ces initiatives doivent être largement diffusées avec des conseils pratiques comme celui-ci « Être invisible sur Facebook, le mode d’emploi ! ».

Le Groupe de l’Unaf a voté l’avis.

@ : cmenard unaf.fr

Haut de page