UNAF - 60 chefs de file des délégations d’Udaf à la Caf réunis en visioconférence samedi 13 mars

60 chefs de file des délégations d’Udaf à la Caf réunis en visioconférence samedi 13 mars


17/03/2021

Illustration article

60 chefs de file des délégations d’Udaf à la Caf réunis en visioconférence samedi 13 mars

Le samedi 13 mars, l’Unaf a organisé une matinée d’échanges sur l’actualité des CAF avec 60 chefs de file des délégations des Udaf dans les Caf. Cette rencontre a débuté avec l’introduction de Marie-Pierre Gariel, administratrice de l’Unaf, qui a rappelé la place importante de la représentation familiale dans le plan stratégique de l’Unaf « Nous demain ». Elle a par ailleurs insisté sur la nécessité de préparer en amont le renouvellement CAF qui interviendra début 2022.

La matinée s’est poursuivie avec des échanges concernant l’impact de la crise sanitaire sur l’organisation des Caf (en matière de gouvernance et de gestion du personnel), mais également pour les allocataires (point sur les aides exceptionnelles délivrées par les Caf) et les partenaires (avec les aides d’urgence mises en place et les difficultés résiduelles).

Animé par Jacques Buisson, Chef de file de l’Unaf à la Cnaf et François Xavier Degoul, Vice-Président de la CAS de la Cnaf et président de la Caf du Gard, ce débat a permis aux participants de faire part de leurs expériences multiples qui témoignent d’une grande diversité de situations dans les départements.

Un temps a été également consacré aux réformes d’envergure pour la branche famille :

  • La réforme du calcul des Aides personnelles au logement entrée en vigueur au 1er janvier 2021 : Laurent Giry, administrateur de l’Unaf et de la Cnaf et Marilia Mendes, Coordonnatrice du pôle Habitat Cadre de vie à l’Unaf, ont fait une présentation des principes de la réforme (cas-type, paramètre de la réforme, point sur les revenus d’exclusion). Ils ont demandé aux participants de leur faire remonter les cas concrets de baisse significative des APL dont ils pouvaient avoir connaissance. Ces derniers ont fait part des inquiétudes, mais aussi des points positifs de ces changements.
  • La mise en place de l’ARIPA : Nathalie Serruques, chargée de mission à l’Unaf, après avoir rappelé l’historique de l’ARIPA et quelques chiffres clef, a détaillé la place de l’ARIPA dans l’ensemble du parcours séparation mis en oeuvre dans les Caf et les moyens mobilisés. Elle a insisté sur l’importance, au-delà de cette réforme, de travailler dans le cadre des séparations avant tout sur les liens personnels, via la médiation familiale notamment.

Contact : smartin unaf.fr

Haut de page