Article

Internet Haut Débit pour tous : France Télécom s’engage enfin …

10/06/2003

Le 10 juin dernier, Thierry Breton PDG de France Télécom a annoncé une série d’initiatives nouvelles pour faire bénéficier tous les Français qui le souhaitent de l’Internet Haut Débit. Un engagement « historique » pour « l’opérateur historique ». Un engagement dont se félicite l’UNAF et vis-à-vis duquel les associations familiales seront vigilantes tant la défense, la promotion et la représentation des intérêts matériels et moraux de toutes les familles passent aussi désormais par l’accès de tous, sur tout le territoire, à l’internet haut-débit.


France Télécom prend 5 engagements :

France Télécom s’engage à ouvrir dans les meilleurs délais des accès ADSL dès que 100 clients d’une même zone de desserte en feront la demande France Télécom équipera la totalité des répartiteurs de plus de 1 000 lignes (zone de desserte d’environ 2 000 habitants) en accès ADSL d’ici 2005
France Télécom annonce la disponibilité d’offres Internet Haut Débit par satellite dès septembre 2003 pour les clients isolés, entreprises, collectivités ou particuliers
France Télécom lance, dès l’été 2003, une série d’expérimentations de technologies alternatives Haut Débit pour répondre, en tous lieux, à la demande de ses clients
Les Directions Régionales de France Télécom travailleront pour toutes ces initiatives en étroite concertation avec les collectivités locales et territoriales pour identifier les demandes des clients et apporter les réponses adaptées à leurs besoins spécifiques d’Internet rapide.

France Télécom estime que plus de 3 millions de clients seront raccordés à l’ADSL fin 2003 et que plus de 90% de la population bénéficiera d’une couverture ADSL dès 2005

Lors de la conférence de presse du 10 juin 2003, Thierry Breton, Président Directeur Général de France Télécom, a annoncé une série d’initiatives pour faire bénéficier tous les Français qui le souhaitent de l’Internet Haut Débit. A cette occasion, Le PDG de France Telecom a indiqué :

« Le Haut Débit est un enjeu majeur pour France Télécom, tant du point de vue de la compétitivité qu’il confère à nos clients entreprises, qu’en raison de l’accès au savoir pour tous et du partage de l’information. Aujourd’hui, la France est en deuxième position européenne pour le nombre de raccordements Haut Débit. Il faut aller plus loin et plus vite. C’est pourquoi j’ai demandé à tous les collaborateurs du Groupe France Télécom de se mobiliser au service de nos clients, particuliers ou entreprises, collectivités locales ou territoriales de toutes tailles pour relever ce défi. Le Haut Débit est au cœur du futur de France Télécom, c’est notre nouvelle frontière. Offrir aujourd’hui à chacun la possibilité d’accéder à l’Internet rapide est un enjeu à la hauteur de ceux relevés par France Télécom avec l’automatisation du téléphone dans les années 70 ou du minitel dans les années 80. Notre ambition est le Haut Débit pour tous. »

Extension du réseau en fonction de l’expression des demandes : plus de 90 % des Français pourront accéder à l’Internet Haut Débit par l’ADSL dès 2005

Tous les répartiteurs de plus de 1 000 lignes(1) seront équipés de DSLAM d’ici fin 2005, ce qui correspond à une extension du réseau et du plan initial de couverture de France Télécom.

Les principales mesures de déploiement :

Le nombre d’équipements ADSL dans les centraux téléphoniques sera multiplié par plus de 2,5 soit 8 000 DSLAM en 2005 contre 3 000 actuellement, 7 500 km supplémentaires de fibres optiques seront déployés d’ici 2005. Pour réaliser ce plan, France Télécom investira 600 millions d’euros sur trois ans dans ses réseaux en France pour le déploiement de l’ADSL.

Ce dispositif sera complété et ajusté en fonction de l’expression de la demande de tous ceux qui souhaitent avoir l’Internet Haut Débit et qui sont desservis par des répartiteurs de moins de 1 000 lignes. Dans ces cas, France Télécom s’engage à ouvrir dans les meilleurs délais des accès ADSL dès que 100 clients d’une même zone de desserte en feront la demande

Un mécanisme d’appréciation du potentiel de demandes des utilisateurs en liaison avec les collectivités locales suivi d’une pré-réservation par les Fournisseurs d’Accès Internet sera mis en place. En cas de confirmation d’atteinte du seuil, France Télécom prend un engagement ferme auprès des collectivités locales, des utilisateurs et des FAI de fournir l’ADSL dans un délai qui sera fixé à l’issue d’une étude technique conduite par la Direction Régionale de France Télécom.

France Télécom va entamer très rapidement une concertation avec les autres opérateurs et FAI afin de fixer les modalités et la pratique associée à la mise en place de ce dispositif sur tout le territoire. Le calendrier et les modalités de déploiement de ces extensions seront réalisés en concertation directe avec les collectivités locales et territoriales.

Fin 2002, 1,4 million de Français étaient raccordés à l’Internet Haut Débit. Ils seront plus de 3 millions fin 2003, soit plus d’un doublement du parc en un an. Alors que la couverture ADSL atteignait 74% des Français début 2003, France Télécom estime qu’elle dépassera 90 % des Français en 2005.

Élargissement de l’offre commerciale : des offres Internet Haut Débit par satellite dès 2003

En septembre 2003, France Télécom proposera trois nouvelles offres d’accès Haut Débit IP par satellite bi-directionnelles particulièrement adaptées pour des usages particuliers, professionnels et entreprises dans les zones partiellement couvertes ou non desservies par l’ADSL :

Pack Surf Satellite : un service sur-mesure qui permet de choisir son FAI tout en bénéficiant d’une connectivité Haut Débit de premier plan. Quatre classes de débits seront proposées, de 128 kbit/s à 2048 kbit/s en sens descendant et de 64 kbit/s à 512 kbit/s en sens remontant.
Oléane SAT : des solutions professionnelles pour accéder aussi bien à l’Internet qu’aux réseaux d’entreprises (Intranet). Plusieurs classes de débits seront proposées : elles varient de 128 ou 512 kbit/s à 2048 kbit/s en sens descendant et de 64 ou 128 kbit/s à 512 kbit/s en sens remontant.
Wanadoo Pro Sat : apporte les mêmes prestations de services que les offres Wanadoo Pro sur ADSL sans les contraintes géographiques. Le débit proposé est de 128 kbit/s en sens descendant et de 64 kbit/s en sens remontant.

Mobilisation des forces d’innovation : lancement d’expérimentations de technologies alternatives Haut Débit basées sur un couplage satellite WiFi associant clients et collectivités locales dès l’été 2003

Dès l’été 2003, France Télécom lancera une série d’expérimentations basées sur l’association de l’IP Satellite et du WiFi.

Ces expérimentations visent à optimiser les solutions technologiques et les offres commerciales adaptées aux besoins spécifiques des collectivités locales et des clients afin que ceux qui résident dans des zones géographiques partiellement ou non couvertes par l’ADSL puissent disposer d’accès Haut Débit.

Les sites d’expérimentations seront les suivants :

Autrans (Isère)
La Cavalerie (Aveyron)
Moustiers Sainte Marie (Alpes de Haute Provence)
Neulise (Loire)
Vernou en Sologne (Loir et Cher)

Les Directions Régionales de France Télécom joueront un rôle moteur dans la mise en place et le suivi des
expérimentations qui seront développées en étroite concertation avec les clients et les collectivités et seront soutenues par les équipes de France Télécom R&D. France Télécom fera un bilan avant la fin 2003 de ces expérimentations.

Le Haut Débit : un enjeu porté par l’ensemble du Groupe France Télécom

France Télécom s’appuie sur les compétences de l’ensemble de ses collaborateurs pour installer, mettre en service et maintenir les équipements - superviser et garantir la qualité de service de ses réseaux -, concevoir des offres commerciales innovantes, conseiller ses clients et assurer le service après-vente.

Ainsi France Télécom a mis en place une organisation de production dimensionnée pour faire face à l’accroissement de la demande de ses clients en France : fin 2002 cette organisation a permis de produire 50 000 accès ADSL par semaine. A titre d’illustration, à Paris, le raccordement ADSL est effectué en 48 heures et en une semaine en moyenne dans le reste de la France.

Aujourd’hui, l’Internet Haut Débit, c’est l’ADSL mais cette situation est amenée à évoluer vers des usages qui nécessiteront des débits de plus en plus importants. France Télécom R&D travaille déjà sur les évolutions futures :

dans ses laboratoires de recherche, en France comme à l’étranger, pour tester les nouvelles technologies qu’elles soient xDSL, Radio, WiFi, Satellite…,
sur le terrain pour les valider dans le cadre d’expérimentations,
en associant les futurs utilisateurs pour identifier les usages de demain,
ou encore dans le cadre d’organismes internationaux pour contribuer aux travaux de normalisation.

Le Groupe France Télécom s’appuie également sur ses filiales Equant, Oléane, Orange et Wanadoo, pour l’élaboration et la commercialisation de solutions Haut Débit adaptées aux différents marchés.

Note :
Un répartiteur de 1 000 lignes correspond en moyenne à 2 000 habitants raccordés

Complément d’information du communiqué de presse France Télécom
sur les engagements Hauts Débits.

L’offre d’accès Haut Débit IP par satellite commercialisée dès septembre 2003 par France Télécom
s’appuiera sur un partenariat avec les sociétés SATLYNX et CISCO .

SATLYNX est une société créée par SES Global, Gilat Satellite Networks et Alcatel Space/ SkyBridge.
SATLYNX offre la gamme de services satellite bi-directionnel la plus diversifiée et disponible en Europe à ce jour avec plus de 25 000 terminaux satellite installés.

CISCO Systems fournira des routeurs et des packs WiFi.

Haut de page