UNAF - PCB - Pour la Cour des Comptes : « Un dispositif de « points conseil budget » prometteur mais qui doit achever son déploiement »

PCB - Pour la Cour des Comptes : « Un dispositif de « points conseil budget » prometteur mais qui doit achever son déploiement »


30/03/2021

Depuis 2017, la Cour des comptes s’intéresse aux politiques d’inclusion bancaire et de prévention du surendettement. Reconnue pour son expertise en la matière, l’Unaf a été auditionnée à deux reprises par la Cour sur ce sujet.
Première audition de l’Unaf en 2017

Plus récemment, le rapport public annuel de la Cour consacre tout un chapitre à cette thématique.

Notons en particulier ce passage sur les Points conseil budget :

« Un dispositif de « points conseil budget » prometteur mais qui doit achever son déploiement

Le réseau des points conseil budget (PCB) vise à garantir sur tout le territoire national un accueil et un conseil budgétaire adaptés pour toute personne qui en exprimerait le besoin. Il ne s’agit pas de nouvelles structures mais plutôt de la labellisation des divers acteurs qui animent déjà le conseil et l’accompagnement budgétaires sur un territoire.
Si les premiers retours concernant la plus-value des PCB vis-à-vis des publics ciblés sont encourageants, la formation de leurs intervenants est encore insuffisante, tout comme leur pilotage et leur visibilité sur le territoire. À ce titre, il est impératif que les PCB nouent des partenariats hors des relais habituels des structures sociales pour remplir leur mission.
Les conséquences économiques de la crise sanitaire rendent plus urgent encore le développement d’un écosystème associant les pouvoirs publics, les banques et les divers acteurs sociaux afin de prévenir la dégradation de situations financières. C’est pourquoi la Cour recommande d’encourager le développement des partenariats entre structures d’accompagnement (associations, PCB, centres d’action sociale…) et banques et d’obliger ces dernières à informer leurs clients de la possibilité de bénéficier d’un accompagnement. »

La Cour invite également le Gouvernement à poursuivre ses efforts en matière de lutte contre les frais d’incidents bancaires, notamment via leur prévention et un meilleur suivi statistique.

L’Unaf, à l’initiative de plusieurs enquête sur les abus des frais bancaires, partage largement ce constat et invite notamment le Ministère de l’Economie et des Finances à étendre le périmètre de la collecte statistique de l’observatoire de l’inclusion bancaire à l’ensemble de la population française. C’est la seule voie possible pour comprendre qui sont les publics concernés, selon quelle intensité, et ce que cela représente en matière de chiffre d’affaires pour le secteur bancaire.

Bruno Le Maire lui-même a d’ailleurs récemment annoncé son souhait de connaître ce dernier point.

L’Unaf sera vigilante quant à la bonne application de cette mesure.

Lire en rappel, le communiqué de presse de l’Unaf : Généralisation des Points conseil budget : Le réseau Unaf-Udaf est le 1er réseau d’accompagnement budgétaire
Pour toute question, ftocque unaf.fr

Haut de page