UNAF - Deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022 (PNACC-2) : l’Unaf, membre du CNTE, a donné un avis favorable

Deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022 (PNACC-2) : l’Unaf, membre du CNTE, a donné un avis favorable


07/04/2021

S’adapter au changement climatique : comment les familles peuvent-elles agir ?
Le Conseil national de la transition écologique (CNTE) était sollicité le 25 mars dernier pour se prononcer sur l’avancement du deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022 (PNACC-2). L’Unaf, représentée par Valentine de La Morinerie, chargée de mission, y participait et a rendu un avis favorable.

La mise en oeuvre de ce plan vise à adapter les territoires métropolitains et ultramarins aux changements climatiques attendus. De nombreux acteurs institutionnels sont parties prenantes : services et établissements publics de l’Etat, collectivités territoriales, acteurs financiers mais aussi la société civile et notamment les familles.

En savoir plus

L’objectif général du Plan national d’adaptation au changement climatique 2018-2022 (PNACC-2) est de mettre en œuvre les actions nécessaires pour adapter, d’ici 2050, les territoires de la France métropolitaine et d’outremer aux changements climatiques régionaux attendus.

Par ailleurs, la France s’efforce d’atteindre les objectifs de long terme de l’Accord de Paris, et en particulier de réduire ses émissions de gaz à effet de serre : c’est ce qui constitue la politique d’atténuation du changement climatique qui vise à atteindre la neutralité carbone.

Quant à la politique nationale d’adaptation traduite dans le PNACC-2, elle en est le complément essentiel qui permet de faire la transition jusqu’à l’atteinte de la neutralité carbone.

Les familles sont parties prenantes de ces différentes mesures, au même titre que l’ensemble des différents acteurs. Comment peuvent-elles agir concrètement ?

En isolant leur logement pour améliorer sa performance énergétique et ainsi diminuer sa consommation d’énergie. Des conseillers sont là pour vous accompagner dans vos démarches : https://www.faire.gouv.fr/

Le dispositif gouvernemental FAIRE, pour Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique, a pour objectif de rassembler l’ensemble des acteurs publics et privés de la rénovation énergétique et des énergies renouvelables et de rendre lisible leur offre.

En préférant les mobilités actives à la voiture à chaque fois que cela est possible, par exemple pour de petits trajets (bicyclette, marche à pied, etc..)

En préservant la forêt des incendies par un comportement prudent et un respect des mesures de prévention : respect des interdictions de feux d’agrément ou de barbecue et des mesures de fermetures complètes à certaines périodes de l’année et dans certaines parties du territoire national, etc… En effet, la forêt est un instrument naturel capital de l’adaptation au changement : elle séquestre le carbone atmosphérique qui contribue à l’effet de serre.

En triant leurs déchets : tous les déchets d’ordures ménagères résiduelles, c’est-à-dire qui n’ont pas été recyclés ou qui ne peuvent l’être, sont incinérés : un geste qui nécessite de coûteuses mesures notamment pour éviter l’émission des fumées toxiques et de gaz à effet de serre.

Le Conseil national de la transition écologique durant cette réunion du 25 mars 2021, était invité à se prononcer sur un projet d’avis relatif au suivi des actions du PNACC-2. L’avis, adopté à une très large majorité par les membres du CNTE, permet de saluer les avancées obtenues mais aussi d’engager ou d’accélérer celles qui ont pris du retard.

vdelamorinerie unaf.fr

Haut de page