UNAF - Campagne européenne « First Years, First Priority » : l’Unaf a rejoint la coalition nationale d’acteurs de la société civile pour faire de la Petite Enfance une priorité en France

Campagne européenne « First Years, First Priority » : l’Unaf a rejoint la coalition nationale d’acteurs de la société civile pour faire de la Petite Enfance une priorité en France


28/04/2021

Campagne européenne « First Years, First Priority » : l’Unaf a rejoint la coalition Petite Enfance

Dans le cadre de la campagne européenne « First Years, First Priority » Patricia Humann, coordonnatrice du pôle « Education - Petite enfance - Jeunesse »et Siël Guedj Cohen, chargée de mission, ont participé le 19 avril dernier à la première réunion de la coalition nationale d’acteurs de la société civile « Petite enfance » . Il s’agit d’une initiative d’acteurs reconnus à l’échelle européenne Eurochild et International Step by Step Association (ISSA), coordonnée en France par l’association Ensemble pour l’Education.

Cette coalition est composée de 14 fédérations, unions ou associations intervenants dans différents champs d’expertises :

* la protection de l’enfance (Cnape, Cofrade, Stop Veo) ;
* la santé maternelle, infantile et la périnatalité (Fnaafp) ;
* la pauvreté, l’exclusion sociale et l’inclusion (APF France handicap, la Croix rouge, l’Uniopss, la vie Active, le Secours catholique) ;
* le soutien parental, familial et l’éducation (Unaf, Mom’artre, Ensemble pour l’éducation, Chemins d’enfances et Dulala).
Cette coalition a pour but de fédérer l’ensemble de la communauté afin d’être une véritable force de proposition pour une approche préventive dès le plus jeune âge et pour faire de la Petite Enfance une priorité en France. C’est pour cela qu’il est important de favoriser et d’accompagner l’émergence de « nouveaux ambassadeurs » de la Petite Enfance.

La coalition reconnaît plusieurs principes communs :

  • La petite enfance est une fenêtre unique d’opportunités importantes dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités Tous les jeunes enfants ont des droits inscrits dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) ratifiée par la France Le changement durable vient des parents, familles, professionnelles eux-mêmes, en réponse à leurs besoins.
  • Le besoin d’une perspective élargie des systèmes en soutien à l’enfant de la communauté qui l’entoure.
  • L’importance de la responsabilité et d’une gouvernance adaptée, au sein de laquelle la société civile joue un rôle essentiel dans l’élaboration de politiques publiques de l’enfance.
  • La campagne européenne met en avant la nécessité d’accélérer la mise en œuvre des politiques liées à la Petite Enfance aux niveaux national, régional et local pour répondre aux besoins actuels des enfants et des familles, en particulier ceux qui se trouvent dans les situations les plus vulnérables (pauvreté, handicaps, enfants non accompagnés, enfants migrants, etc).

Le rapport par pays 2020 et les recommandations spécifiques par pays publiés dans le cadre du Semestre européen mettent en évidence les dernières mesures prises en France en matière de progrès social et économique.
Cependant, ces documents se concentrent principalement sur les perspectives économiques et d’emploi, et ne tiennent pas compte des avantages qu’une approche cohérente du développement de la petite enfance peut apporter par le biais de services et d’interventions de qualité. Les enfants ne sont pas suffisamment pris en compte dans le processus du Semestre européen.

Les résultats du semestre européen montrent d’ailleurs que l’accueil de la petite enfance est positionné comme une question d’importance secondaire en France.

C’est en ce sens que la campagne européenne « First Years, First Priority » a pour but de donner la priorité au développement de la petite enfance au sein des politiques publiques et de l’investissement social, afin que toutes les familles, en particulier les plus vulnérables soient soutenues pour offrir un environnement stable, sécurisant et propice au développement des plus jeunes enfants, en particulier sur leurs 1000 premiers jours de vie.

Les objectifs et les leviers potentiels de la campagne en France sont les suivants :
Reconnaître la Petite Enfance comme « Grande cause nationale » avec des enjeux majeurs et transversaux de notre société.

Proposer une Garantie pour l’Enfance nationale basée sur des preuves scientifiques et des actions de terrain impactant favorablement les enfants, leurs familles, en particulier les plus vulnérables.

Consolider les stratégies, actions, interventions et les mécanismes budgétaires/ financiers de manière la plus pertinente pour une vision holistique et transversale de la Petite Enfance pour un impact social au-delà des normes.

Concrètement, cette coalition nationale reposera sur deux axes stratégiques de complémentarité de la Coalition Nationale :

* D’une part sur un plaidoyer auprès des pouvoirs publics et une mobilisation citoyenne autour de la Petite Enfance.
* Et d’autre part, sur des actions de terrain innovantes et inclusives afin de mutualiser les outils et interventions existants au sein de la coalition pour mieux répondre aux besoins des territoires et avoir un impact à moyen terme.

@ : GUEDJ COHEN Siël

Haut de page