UNAF - L’Unaf a rencontré Vincent Léna, Directeur de cabinet auprès de la Ministre déléguée chargée de l’Autonomie

L’Unaf a rencontré Vincent Léna, Directeur de cabinet auprès de la Ministre déléguée chargée de l’Autonomie


09/06/2021

Illustration article

Le 1er juin dernier, la Présidente de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc, la Directrice Générale, Guillemette Leneveu et J-Philippe Vallat, en charge de la Direction des Politiques et actions familiales, et des études, ont été reçus en présentiel, par Vincent Léna, Directeur de cabinet auprès de la Ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Madame Brigitte Bourguignon. Les échanges ont notamment porté sur la reconnaissance accrue des familles dans les enjeux liés au vieillissement.

L’Unaf a pu présenter les différents services et activités du réseau des Udaf en faveur des publics âgés : initiatives de soutien aux aidants, expérimentation d’une médiation pour les aidants et les aidés en partenariat avec la CNSA…. Le sujet de la protection juridique des majeurs a aussi été évoqué.

Autres sujets abordés :

  • les restes à charge pour les personnes âgées et leur famille, tant en établissements qu’à domicile
  • la place des solidarités familiales dans cette prise en charge (obligation alimentaire et récupération sur succession)
  • la reconnaissance du rôle des aidants familiaux : l’Unaf a rappelé son rôle de co-animation du CIAAF, collectif inter associatif des aidants familiaux qui rassemble de nombreuses associations dans le domaine du handicap et du vieillissement.
  • la place déterminante des grands parents dans la famille (cf étude Unaf)

L’Unaf a émis plusieurs attentes fortes dans le cadre d’un éventuel projet de loi, en premier lieu des avancées en matière de protection juridique des majeurs, notamment une meilleure reconnaissance des professionnels, appuyée sur des financements publics plus importants.

L’Unaf souhaite aussi que l’insistance des pouvoirs publics sur le rôle indispensable des solidarités familiales et intergénérationnelles se traduise concrètement par une représentation des familles au sein du conseil de la CNSA.

La CNSA est en effet devenue le cadre de gouvernance de la 5e branche instituée par la loi de financement de la sécurité sociale de la 2021. La représentation des familles n’est pas présente dans la configuration actuelle, ce qui constitue une anomalie au vu du rôle majeur des familles dans la prise en charge tant du vieillissement que du handicap.

@ : cbouillot unaf.fr - jpvallat unaf.fr

Haut de page