UNAF - « Le développement local existe en Ile-de-France, je l’ai rencontré »...

Aménagement du territoire et développement local

« Le développement local existe en Ile-de-France, je l’ai rencontré »...

28/11/2005

L’Unaf a participé, au Conseil régional d’Ile-de-France, le 24 novembre 2005 à une journée de réflexion sur le thème du développement local : « Le développement local existe en Ile de France, je l’ai rencontré »... organisé par l’association Initiatives de Développement Local en Ile de France (IDELIF).

L’objet de la rencontre était de mieux comprendre comment sont organisées, en synergie avec les acteurs locaux, les réponses aux enjeux d’insertion par le logement, l’emploi et les transports, y compris dans les communes désenclavées.

Au cours de l’atelier « Transports et Insertion », auquel l’Unaf assistait, le département de la Seine-et-Marne a fait l’objet d’une mention particulière : ce département présente, par rapport aux autres départements d’Ile de France, une situation d’inégale accessibilité territoriale et catégorielle (selon les catégories socio-professionnelles ) pour, notamment, l’accès à l’emploi.
Cette inégalité touche principalement les populations précaires ou en inactivité : personnes retraitées, âgées vivant en milieu rural, femmes immigrées, femmes seules avec enfant(s), jeunes sans qualification.

Quelles sont les aides que les associations peuvent apporter à ces populations tout en palliant les difficultés de la vie quotidienne dans et en dehors du domicile ?

Dynamiser le tissu social et créer des emplois s’avère être un enjeu territorial à prendre en considération. Il faut en outre ne pas précariser le tissu associatif, aider au rapprochement des services, créer des permanences de services, engager davantage de démarches d’accès aux transports en mobilisant aussi les partenaires (y compris avec les problèmes d’assurances et de droits) et créer des outils solidaires.

Les questionnements de la salle ont porté sur les besoins différents à prendre en compte selon les situations sociales en lien avec les possibilités existantes de logement et, pour ce qui concerne, les zones rurales, des réponses via l’intercommunalité.

S’agissant des transports, des solidarités nouvelles sont à inventer. L’inventaire des moyens existants (y compris ceux mis en place par les entreprises et les collectivités) est nécessaire afin de pouvoir mutualiser les initiatives, arriver à plus de partages, mieux rationaliser l’usage du transport individuel.

L’on doit veiller à communiquer plus ouvertement sur les types de transports existants, en améliorant, pour les transports publics, l’accès aux territoires et organismes sociaux situés à l’extérieur de Paris, mais également en favorisant et en communiquant sur l’accès des populations aux services publics.

Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) de la Région Ile-de-France définit les principes d’organisation des déplacements de personnes et du transport des marchandises, de la circulation et du stationnement... : Pour ce qui concerne les décisions relatives aux PDU, elles doivent résulter d’un échange avec les techniciens et les acteurs locaux.

Haut de page