UNAF - Contribution de l’Unaf à la « Charte éthique et accompagnement du grand âge » : les problématiques soulevées par l’Unaf reprises

Contribution de l’Unaf à la « Charte éthique et accompagnement du grand âge » : les problématiques soulevées par l’Unaf reprises


14/09/2021

L’éthique est au cœur des politiques publiques actuelles. En effet, la crise sanitaire que la France a traversée a exacerbé les questionnements et les conflits éthiques des professionnels, afin d’assurer la protection des personnes les plus vulnérables.
L’Unaf est depuis longtemps engagée dans ce domaine et contribue régulièrement aux travaux menés par les pouvoirs publics pour élaborer des repères éthiques dans les pratiques professionnelles.

Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie, a confié un important travail de réflexion sur l’éthique dans l’accompagnement des personnes âgées à Fabrice Gzil, directeur-adjoint de l’Espace de réflexion éthique d’Ile-de-France, auquel l’Unaf a activement participé.

Historique des travaux confiés à Fabrice Gzil

Dans une lettre de mission en date du 13 novembre 2020, Brigitte Bourguignon a confié à Fabrice Gzil, la formalisation d’un document-repère (1re partie) et l’élaboration d’une charte éthique (2e partie).

En janvier 2021, Fabrice Gzil a achevé la première partie des travaux et a remis à Brigitte Bourguignon, le document repère intitulé « Pendant la pandémie et après : quelle éthique dans les établissements accueillant des citoyens âgés ? ».

Ce document repère a pour objectif d’appuyer les professionnels exerçant en établissement dans leurs réponses aux dilemmes éthiques posés par l’accompagnement des personnes âgées (document téléchargeable ICI).

Les travaux de l’Unaf concernant l’information et le recueil de consentement des personnes protégées dans le cadre de la campagne de vaccination contre le covid 19 sont cités dans ce document repère. [Accéder aux fiches ISTF vaccination tuteurs familiaux et aidants familiaux]

Remise de la « Charte éthique et accompagnement du grand âge » à Brigitte Bourguignon

La 2e partie de la lettre de mission s’est achevée par la remise de la « Charte éthique et accompagnement du grand âge » [lien vers charte] par Fabrice Gzil à Brigitte Bourguignon, le 2 septembre 2021 à laquelle l’Unaf a assisté.

Lors de son discours d’introduction, Brigitte Bourguignon a rappelé que ce document a pour objectif de soutenir l’engagement des professionnels et des bénévoles qui accompagnent les personnes âgées, à domicile et en établissement et n’a pas pour but d’imposer une vision uniforme de l’éthique. Cette charte éthique doit servir de repères pour les personnes accompagnées, les familles et les proches.

Fabrice Gzil est ensuite intervenu pour présenter la charte intitulée « Charte éthique et accompagnement du grand âge ». Convaincu qu’il ne devait pas y avoir une éthique spécifique au grand âge, Fabrice Gzil a élaboré cette charte éthique à travers dix principes universels, déclinés au grand âge.

Il a souhaité inscrire cette charte dans une « éthique de la nuance et de la complexité ». L’ensemble des principes et des valeurs éthiques de la charte mêlent approche « capacitaire » de la personne âgée et difficultés pratiques à pouvoir les appliquer, compte tenu de la singularité de chaque situation.

L’intervention de Fabrice Gzil a été suivie de plusieurs tables rondes qui ont permis à différents représentants des professionnels et bénévoles intervenant à domicile et en établissement, de donner leur ressenti sur cette charte éthique et leurs aspirations pour l’avenir.

L’Unaf salue le travail réalisé par Fabrice Gzil qui rappelle les grands principes éthiques et montre les tensions entre capacité et autonomie auxquelles sont confrontés les professionnels qui accompagnent les personnes âgées.

Contribution de l’Unaf à la « Charte éthique et accompagnement du grand âge »

L’Unaf a contribué aux travaux de cette charte éthique et a adressé une contribution écrite à consulter ICI.

A la lecture de la charte, l’Unaf se réjouit de voir que les problématiques qu’elle a soulevées, ont été reprises, et notamment :

o la question de favoriser l’autonomie de vie et l’inclusion dans la société des personnes âgées (point d’attention n°6 de la charte)

o le point d’attention n°8 de la charte qui reconnaît expressément qu’il convient de « soutenir les aidants familiaux et les proches aidants », dont les tuteurs familiaux font partie, et qui invite à créer des espaces de dialogue et de concertation qui prennent en considération la parole, le savoir et l’expérience des familles.

o le point d’attention n°9 de la charte éthique qui rappelle avec justesse que « le respect témoigné aux professionnels par les autorités, la hiérarchie, les personnes, les familles et la société a une forte portée éthique. Car en prenant soin des intervenants, quels que soient leur place et leur rôle, on reconnaît l’importance sociale et la valeur humaine de leurs missions ». Ainsi, cette reconnaissance passe par un accès à une formation initiale et continue, une rémunération à hauteur de leurs compétences et de moyens adaptés pour faire vivre l’éthique dans la pratique. L’Unaf a soulevé ces problématiques dans sa contribution aux points 2 et 3.

Informations pratiques et diffusion de la charte éthique

La « Charte éthique et accompagnement du grand âge » et l’affiche correspondante sont disponibles et téléchargeables sur le site internet de l’Espace éthique – région Île-de-France.

Il est possible de commander gratuitement ces documents sur ce site.

Ces documents peuvent être diffusés largement auprès des services PJM et ISTF des Udaf mais aussi auprès de l’ensemble des établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux, et aux familles.

@ : pdp-pjm unaf.fr


PDF - 1 Mo



PDF - 1023.1 ko


Haut de page