UNAF - PJM : l’Unaf a assisté au colloque de l’Affect sur les facettes de l’éthique du MJPM

PJM : l’Unaf a assisté au colloque de l’Affect sur les facettes de l’éthique du MJPM


05/10/2021

L’Unaf représentée par Valérie Bonne, coordonnatrice et Marion Bouilly, chargée de mission du pôle Protection – Droit des Personnes (PDP) a assisté au 13e colloque de l’Affect intitulé « les facettes de l’éthique du MJPM : questionnement entre présent et avenir » qui s’est tenu à Arcachon, le 2 octobre 2021.

Cette journée d’échanges a été organisée sous le haut patronage d’Anne Caron Déglise, magistrat et Avocat général de la Cour de cassation.

Lors de son intervention d’ouverture, Anne Caron Déglise a eu notamment pour objectif de présenter les « repères pour une réflexion éthique des MJPM », publiés par la DGCS, auxquels l’Unaf a contribué en tant que tête de réseau des Udaf, premier réseau associatif de services de PJM et en tant que représentante des familles.

UNAF - Protection juridique des majeurs (PJM) : contribution de l’Unaf au guide « repères pour une réflexion éthique des mandataires » élaboré sous l’égide de la DGCS

Comme lors de la matinée d’échanges sur l’éthique organisée, le 21 septembre 2021 par l’Unaf pour le réseau des Udaf, Anne Caron Déglise a rappelé la dynamique de réflexion qui a été initiée par l’ensemble des acteurs du secteur de la PJM depuis la loi du 5 mars 2007.

UNAF - Un plateau d’experts et des témoignages d’Udaf pour une matinée d’échanges organisée par l’Unaf sur PJM et Ethique

Ce colloque avait pour objectif d’interroger l’ensemble des intervenants en leur qualité de professeur de droit, de juriste ou de MJPM sur l’éthique au travers de différents sujets (procédure pénale, vie familiale, santé…).

Au cours de la journée, l’Unaf est intervenue pour rappeler que le réseau Unaf-Udaf souhaite que les missions complexes, les compétences variées et les responsabilités spécifiques du métier de MJPM soient reconnues à leur juste valeur.

Elle a notamment mis en exergue le rôle spécifique des MJPM auprès des personnes protégées, le MJPM est le seul professionnel du secteur social ou médico-social qui signe ou co-signe des actes juridiques qui vont engager les personnes protégées.

Au travers d’un exemple concret de refus d’un service social de prendre en charge l’accompagnement social d’une personne en curatelle, elle a rappelé que les personnes protégées sont des citoyens à part entière et doivent avoir accès à tous les dispositifs de droit commun (accompagnement social, SAVS, etc), sans considération du fait qu’elles bénéficient par ailleurs d’une mesure de protection.

Contact : pdp-pjm unaf.fr

Haut de page