UNAF - Transition écologique : mode d’emploi à l’Université des adhérents du Comité 21

Transition écologique : mode d’emploi à l’Université des adhérents du Comité 21


18/11/2021

L’Université des adhérents du Comité 21 s’est tenue à Ancenis en Loire-Atlantique les 21 et 22 octobre derniers sur le sujet de la citoyenneté écologique. Dominique Allaume-Bobe, administratrice, y représentait l’Unaf.

Durant la première journée, les travaux ont été consacrés à la « transition écologique : de l’angoisse à l’action ! » .

Ainsi, un des intervenants, Sébastien Bohler, docteur en neurobiologie et auteur du livre « Le bug humain » a exposé combien notre cerveau était construit pour nous faire agir avec l’attente d’une récompense à la clé, source de dopamine et donc de plaisir. Les humains sont des êtres insatiables qui désirent toujours plus de biens, de croissance, de statut social, etc...

C’est pourquoi l’annonce du réchauffement climatique et de ses graves conséquences, notamment sur la biodiversité, a un caractère anxiogène. Pour trouver une solution à cela, il est nécessaire de réfléchir à une autre vision du monde, d’arriver à savourer ce dont on dispose, de développer l’altruisme et le partage. L’un et l’autre apportent également beaucoup de satisfaction à ceux qui les pratiquent. C’est un point bien connu des bénévoles d’association.

La seconde journée a été consacrée à plusieurs ateliers dont un atelier « Alimentation durable et agriculture positive » auquel l’Unaf a participé. Il y était question d’exemples d’actions en ce sens :

1. « Familles à alimentation positive », action qui consiste pour une famille à passer au bio à budget constant, en consommant moins de viande et en luttant contre le gaspillage alimentaire.

Les intérêts de ce changement sont multiples car cela permet :

  • de préserver sa santé (moins de phytos), pour mieux se nourrir (fruits et légumes plus nutritifs),
  • de préserver l’environnement, la qualité de l’eau et la biodiversité,
  • de développer l’emploi local, une meilleure rémunération des agriculteurs et le bien-être animal,

A noter qu’actuellement, l’offre de certains produits bio étant supérieure à la demande (comme le lait bio), entraîne une baisse des prix.

2. D’autres exemples d’actions phares sont également à retenir :

  • acheter local,
  • consommer moins de viande,
  • préparer ses menus et sa liste de courses pour la semaine.

Contact : vdelamorinerie unaf.fr

Haut de page