UNAF - Covid 19 - rencontre de l’Unaf avec le ministre de l’Education nationale

Covid 19 - rencontre de l’Unaf avec le ministre de l’Education nationale


12/01/2022

Illustration article

La Présidente de l’Unaf, Marie-Andrée Blanc, et Patricia Humann, coordonnatrice du pôle Education, Petite enfance, Jeunesse, étaient présentes aux côtés des associations de parents d’élèves (Apel, Unaape, la Peep, Fcpe), à la réunion organisée par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, concernant la rentrée et le nouveau protocole mis en place pour faire face à la pandémie.

Le ministre a rappelé que la politique de test et de maintien de l’école ouverte était exceptionnelle en France par rapport aux autres pays d’Europe, qui ont souvent dû fermer les écoles. Cela suppose d’avoir un nombre de tests suffisant - mais 10 millions d’autotests devraient prochainement être disponibles dans les pharmacies.

Le ministre a reconnu la complexité, pour les familles, de réaliser les tests avec prélèvement nasal sur leurs enfants.

Le ministre a par ailleurs précisé qu’il encourageait une politique de vaccination des plus de 5 ans en créant un appariement de chaque école avec un centre de vaccination.

Au niveau du second degré, le pourcentage de jeunes vaccinés est de 80%, ce qui est un bon score même si le 100% reste à souhaiter. Les capteurs de C02 sont par ailleurs encouragés dans les écoles, à la charge des collectivités locales communes ou départements.

Pour faire face aux absences de professeurs, 6000 ETP vont être ouverts pour les remplacer.

Enfin une Foire aux questions est sans cesse actualisée sur le site du ministère de l’éducation nationale.

L’Unaf et les associations de parents d’élèves ont fait part des inquiétudes suivantes :

- Inquiétudes concernant les remplacements de professeurs absents, ce qui n’est pas uniquement dû à la pandémie ;

  • Programmes de spécialités pour le bac 2022 : il avait été annoncé une révision des programmes jugés parfois trop chargés, qu’en est-il ? ;
  • Une demande de prise en charge financière des masques des enfants ;
  • Soutenir les projets d’écoles en plein air ;
  • Mieux travailler la continuité pédagogique en cas d’absence de l’enfant ou du professeur ;
  • Réfléchir à des solutions d’accueil à l’école si une classe est fermée ;
  • Accueillir en priorité les enfants d’enseignants ;
  • Créer, si possible, un partenariat école - pharmacie pour que les familles n’aient pas trop d’attente pour pouvoir obtenir des tests en pharmacie ;
  • Gratuité des tests pour les enfants : passer le message aux pharmacies ;
  • Cantines et garderies fermées : comment peut-on y remédier ?

Le ministre a répondu que le pays dans sa globalité est confronté à la crise et que tous devaient contribuer à trouver des solutions.

La FAQ a été actualisée notamment pour l’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise.

Concernant les enseignements de spécialités et les épreuves prévues au mois de mars dans les classes de terminale, le ministre a signifié son souhait de ne pas « brader le bac ».

Enfin, un formulaire sera donné aux parents pour qu’ils puissent obtenir la gratuité des tests.

A la suite de ce rendez-vous, l’Unaf a réitéré sa demande de développement d’utilisation de tests salivaires et le déploiement d’auto tests adaptés aux enfants de moins de 11 ans.

@ : phumann unaf.fr

Haut de page