UNAF - Pollution chimique : l’UNAF signe l’Appel de Paris

Santé et environnement

Pollution chimique : l’UNAF signe l’Appel de Paris

17/01/2006

« L’environnement est la clé d’une meilleure santé », déclarait récemment l’Organisation Mondiale de la Santé. Le terme environnement recouvre ici des paramètres physiques liés aux milieux et à l’ensemble des activités humaines. La thématique « santé environnementale » couvre de nombreux sujets, que se soit des questions relatives à la qualité de l’air, à la qualité de l’eau et à la contamination du sol affectant l’approvisionnement des aliments, la gestion des produits toxiques, l’usage des pesticides et des instruments qui émettent des radiations, ainsi que d’une vaste gamme de questions relatives à la santé et la sécurité au travail.

De nombreuses études font constamment ressortir les risques sur la santé des familles liés à notre mode de vie : maladies allergiques respiratoires en relation avec des exposition environnementale en constante augmentation ; 7 à 20% des cancers imputables à des facteurs environnementaux ; environ 30 000 décès anticipés par an sont liés à la pollution atmosphérique urbaine. L’exemple le plus connu reste celui de l’amiante où de nombreuses familles payent aujourd’hui les conséquences d’une mauvaise prise en compte des études passées.

Les nouveaux risques de santé nous amènent donc à nous poser de plus en plus de questions sur notre environnement.

C’est dans cette perspective que l’UNAF vient de signer l’APPEL DE PARIS, déclaration sur les dangers sanitaires de la pollution chimique du 7 mai 2004 à l’UNESCO. Ce texte notamment signé par l’ensemble des conseils nationaux de l’ordre des médecins et syndicats médicaux des 25 Etats membres de l’Union européenne déclare que :

  • Article 1 : Le développement de nombreuses maladies actuelles est consécutif à la dégradation de l’environnement .
  • Article 2 : La pollution chimique constitue une menace grave pour l’enfant et pour la survie de l’Homme.
  • Article 3 : Notre santé, celle de nos enfants et celle des générations futures étant en péril, c’est l’espèce humaine qui est elle-même en danger.

En signant l’Appel de Paris, l’UNAF tient à redire une vérité souvent oubliée que l’homme, les familles sont indissociables de leur environnement. Ils le subissent ou en bénéficient selon les situations et, en retour, ils influent sur lui. Les récentes crises sanitaires (telle que la grippe aviaire) ne font que renforcer le fait qu’il est plus que temps de se préoccuper de l’état de notre planète pour le bien être des générations futures, c’est-à-dire nos enfants.

L’enjeu aujourd’hui pour l’ensemble des mouvements familiaux est de participer à la construction de ce nouveau champ santé-environnement pour que les questions que se posent les familles puissent trouver des réponses scientifiques claires, accessibles, diffusables au plus grand nombre après un large débat.

L’UNAF tient à rappeler que l’enjeu de santé des familles est une priorité et notamment dans le cadre du Plan National Santé Environnement (PNSE) ayant pour objectif de rendre notre environnement plus respectueux de notre santé en limitant les polluants et risques qu’il véhicule.

Télécharger le texte de l’appel et/ou signer l’Appel de Paris sur http://appel.artac.info

Les signataires

Haut de page