UNAF - La SNCF rencontre les associations de consommateurs

Conseil consultatif des consommateurs SNCF

La SNCF rencontre les associations de consommateurs

13/02/2006

Le 2 Février 2005, l’UNAF a pris part à la réunion du Conseil consultatif des consommateurs, qui réunit deux fois l’an la présidence de la SNCF et les représentants des associations agréées de consommateurs présentes.

Louis Gallois, président de la SNCF, a présenté le bilan d’activité de l’entreprise en 2005, mettant en avant les améliorations suivantes :

  • Augmentation du trafic de proximité ( notamment TER )
  • Meilleure maîtrise des coûts
  • Réduction des pertes de Fret

Il a rappelé les problématiques en cours :

  • besoins d’investissement énormes pour le réseau et les matériels en Ile-de-France,
  • Sécurité et sûreté meilleurs en dépit des évènements de fin d’année .
  • La poursuite des négociations internes, face à la persistance d’une forte conflictualité dans l’entreprise

Les avancées prévues concernent :

  • La qualité.
  • Les nouveaux matériels.
  • Le renouvellement des conventions avec les régions.
  • L’intermodalité, avec en particulier une réflexion sur la billétique et l’information tout au long du parcours.
  • Un meilleur cadencement (y compris du Fret) et les projets de co-développement en matière de Fret européen.
  • Une meilleure sûreté avec plus d’emplois au contact ( quais, dans les trains). La SNCF a sur ce chapitre rappelé la nécessaire coordination avec les forces de l’ordre et les collectivités.
  • Et une diminution des conflits sociaux (« culture de réflexion et non de conflit »).

Louis Gallois et Mireille Faugère, Directrice des Voyages France-Europe ont ensuite répondu aux nombreuses questions des associations, qui portaient sur :

  • Le financement de la régénération (renouvellement complet ou partiel de voies). La SNCF a répondu qu’elle reste responsable de la sécurité des infrastructures. Sa charge de travail sur l’entretien du réseau ne sera pas modifiée (les partages de compétences n’obérant pas les responsabilités).
  • La nécessité de mieux prendre en considération les voyages de groupes, en particulier l’accueil en gare des groupes d’enfants. La SNCF a indiqué que son organisation est en cours de modification avec des professionnels des voyages d’enfants.
  • La question des contrôleurs dans les points d’arrêts non gérés (gares sans personnel). L’accompagnement des voyageurs reste problématique pour les associations. La SNCF sur ce point modifie sans diminuer en se servant du matériel nouveau.
  • Les enseignements tirés par l’entreprise des perturbations liées aux dernières intempéries cet hiver. La SNCF rappelle ici son engagement sur la bonne gestion des circulations et l’information des voyageurs en cas de perturbations
  • L’amélioration des dessertes et de la composition des rames.
  • Les difficultés commerciales : les possibilités de changement de billet, disponibilités réelles offertes via internet pour les billets Prem’s. La SNCF a ici donné quelques éléments de réponse : notamment la garantie d’obtention des billets distribués en ligne quand il y a bonne foi. La SNCF a rappelé le caractère nécessairement anticipatif de la distribution des meilleurs tarifs, mais avec le respect des personnes lorsque des problémes surviennent au vu de chaque cas (en prenant en considération la bonne foi de l’usager).
  • Les modifications de certaines dessertes à clientèle réduite.

Des réponses ont également été données sur l’amélioration du cadencement des trains en phase avec les conditions de la demande, la nécessité de certifier avec des objectifs de régularité, la nécessaire propreté et la refonte du guide des horaires qui a eu du retard, et la volonté de ne pas réduire le nombre de vendeurs...

Point sur la Carte Familles nombreuses

Cette réunion a été l’occasion d’un point sur les avancées d’une des mesures de la conférence de la famille 2005 : l’amélioration de la distribution et des offres de prestation de la carte Familles nombreuses, qui ne compte que 2,5 millions de titulaires (l’objectif est d’atteindre 7 millions de titulaires). Cette mesure, rappelons le, devrait être opérationnelle au cours du premier trimestre 2006. Il sera en particulier possible de retirer la carte dans des organismes tels que les CAF, MSA, et les formalités d’obtention seront assouplies. Des partenariats sont encore en cours de négociation (y compris avec les grandes surfaces).

Haut de page