UNAF - Participation de l’UNAF au Colloque « De nouveaux outils pour lutter contre l’habitat indigne » le 12 septembre 2006

Logement décent

Participation de l’UNAF au Colloque « De nouveaux outils pour lutter contre l’habitat indigne » le 12 septembre 2006

18/09/2006

L’UNAF a assisté au colloque « De nouveaux outils pour lutter contre l’habitat indigne », organisé par le Ministre de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement dans le cadre de son action visant à résorber l’habitat indigne.

Cette journée, qui a réuni plus de 800 participants parmi lesquels les partenaires des politiques locales de l’habitat, notamment les collectivités locales, les associations, et les services de l’Etat, était organisée autour de 4 grands thèmes :

  • Le traitement de l’habitat indigne dans les politiques locales de l’habitat ;
  • Les outils juridiques et financiers adaptés à chaque situation ;
  • L’habitat indigne en milieu rural ;
  • Des droits renforcés pour les propriétaires occupants.

Les travaux ont permis de faire le point sur l’ensemble des outils juridiques et financiers qui existent dans ce domaine, en particulier les nouvelles dispositions de l’ordonnance du 15 décembre 2005 relative à la lutte contre l’habitat indigne et celles apportées par la loi portant engagement national pour le logement du 13 juillet 2006 et d’illustrer sur la base d’expériences concrètes, les modes d’action sur le terrain.

Les débats ont mis en évidence la nécessité de mettre les habitants au centre des préoccupations, d’améliorer les diagnostics et les repérages des situations de logements indignes, de favoriser le travail en partenariat et de simplifier les procédures.

L’ensemble des documents remis lors de cette journée sont disponibles sur le site du Ministère de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement : le programme, les différents textes réglementaires et législatifs, 18 fiches de cas d’expériences locales, des documents de l’ANAH et diverses cartes géographiques sur l’habitat indigne

Pour l’UNAF la lutte contre l’habitat indigne doit rester une priorité du Gouvernement. L’Institution familiale s’est toujours attachée à défendre le droit à un logement de qualité, tant la « non qualité » est génératrice de problèmes sociaux importants et de graves problèmes de santé publique.

A ce titre, l’UNAF a défendu le décret définissant les critères de décence d’un logement et s’est opposée au projet de texte qui visait à réduire la surface habitable à 7m2, estimant que les 9m2 qui définissent actuellement la norme d’habitabilité était déjà dans la limite de l’acceptable.

Haut de page