UNAF - Participation de l’UNAF à la table ronde sur le logement organisée par la FNARS

FNARS

Participation de l’UNAF à la table ronde sur le logement organisée par la FNARS

18/09/2006

François Fondard, président de l’UNAF, a pris part à la Table ronde sur le logement organisée le 7 septembre 2006 par la FNARS

L’UNAF a été sollicitée par la FNARS, avec d’autres acteurs du monde associatif, des divers réseaux du logement et de l’administration pour apporter un éclairage sur les constats et les pistes de propositions en matière de crise du logement et de l’hébergement contenus dans son « Livre blanc ».

Ce « Livre blanc », qui aborde l’ensemble des thèmes liés à l’exclusion a été élaboré par la FNARS en vue de l’organisation d’Etats généraux dans le cadre de la campagne pour les futures élections présidentielles et législatives de 2007.

Après avoir salué le travail fait par la FNARS et partagé l’ensemble des constats, l’UNAF a souhaité insister sur plusieurs points.

Elle a rappelé la nécessité de traiter la question du logement des personnes fragilisées dans la politique générale du logement dans le respect de l’égalité des droits et donc de non-discrimination. En effet, si des dispositifs d’hébergements sont nécessaires pour répondre à l’urgence, notamment les centres d’hébergements familiaux pour permettre de préserver la cellule familiale, il ne faut pas oublier que l’objectif final est bien, pour ces familles, l’accès à un logement de droit commun.

Pour l’UNAF, la question logement est, en effet, une vraie priorité et l’articulation des politiques de la famille et du logement conditionne, pour une grande part, la qualité de vie des familles.
Elle doit être abordée en cohérence avec une politique plus large de l’habitat qui tienne compte des besoins des familles en termes d’écoles, de transports, d’équipements et de services ; le cadre de vie conditionnant tout autant la vie familiale.

La notion de qualité du logement doit aussi représenter une priorité forte car la « non-qualité » est génératrice de problèmes sociaux importants et de santé publique graves. Nos observatoires de la famille, ainsi qu’une étude récente de « Recherches familiales » sur les lieux de vie des enfants, ont mis en évidence les effets collatéraux que représentent pour la famille et pour les enfants, les mauvaises conditions de logement ou la perte de celui-ci.

L’UNAF a insisté sur l’importance de garantir l’efficacité économique et sociale des aides personnelles au logement compte-tenu du rôle de ces aides dans l’accès et le maintien des familles dans le logement.
Elle a dénoncé à ce titre la progression des taux d’effort des familles due à une forte augmentation des loyers et des charges, aggravée par la baisse du pouvoir solvabilisateur des aides personnelles (faible actualisation des aides en 2003 et mesures d’économies importantes ayant entraîné la sortie de bon nombre de familles du dispositif, non actualisation en 2004 et actualisation très insuffisante au 1er septembre 2005).

Elle a également déploré de manière générale les problèmes de réactivité des prestations familiales et les effets de seuil.

Devant la fragilisation du dispositif des aides personnelles au logement, la baisse de leur caractère solvabilisateur, et l’augmentation des taux d’effort des familles, l’UNAF va engager une réflexion de fond sur l’efficacité économique et sociale de ces aides et leur articulation avec les aides à la pierre. Dans ce cadre, elle va travailler à la mise en place d’un indicateur de suivi et d’évaluation des taux d’effort des familles à travers notamment une observation de l’évolution des loyers et des charges réellement supportées par les familles.

La question du coût des charges reste également problématique pour les familles et va le devenir encore plus dans les années à venir. Des mesures doivent donc être prises pour intensifier la maîtrise de leur coût en agissant à la fois sur la qualité du logement par des améliorations techniques de construction et d’aménagement (réparation, isolation, etc.) et aussi par des campagnes d’informations qui permettront aux familles une meilleure gestion de l’énergie.

Plus d’infos sur site

Haut de page