UNAF - Droit au logement opposable : un levier d’action pour maintenant et pour le long terme

Projet de loi

Droit au logement opposable : un levier d’action pour maintenant et pour le long terme

16/01/2007

Suite à la remise du rapport du Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées sur ce thème, un projet de loi mettant en place un droit au logement opposable sera présenté au Conseil des ministres du 17 janvier 2007. Ce texte, qui s’inscrit dans un plan d’action présenté par Jean-Louis Borloo et Catherine Vautrin, devrait être mis à l’ordre du jour du Sénat du 25 janvier 2007 et de l’Assemblée Nationale du 7 février 2007.

Le plan d’action : http://www.logement.gouv.fr/article.php3?id_article=5956

L’UNAF se réjouit donc de la volonté de rendre effectif le droit au logement, en faveur duquel elle a toujours milité. Pour autant, la traduction législative d’un droit au logement opposable ne résoudra pas à elle seule la question de la crise du logement, mais permettra d’être un « puissant levier de pression et d’action » pour tous les acteurs du logement, pour l’effectivité de l’accès à un logement de qualité pour tous.

L’UNAF rappelle que la politique du logement doit être une politique d’égalité et donc de non-discrimination face au droit au logement, dans le respect des différences, en fonction des situations financières, personnelles, familiales et professionnelles. De ce fait, la question du logement des personnes en situation de fragilité, ne doit pas être dissociée de la politique générale du logement et de l’habitat. Celle-ci appelle donc des mesures de portée générale qui doivent être complétées, en tant que de besoin, par des mesures spécifiques et ciblées avec de la souplesse au niveau local.

L’Institution familiale est donc prête à jouer pleinement son rôle pour construire et surtout faire vivre cette nouvelle loi.

Plus d’information : site internet du HCLPD www.hclpd.gouv.fr

Haut de page