UNAF - Conseil consultatif des consommateurs de la SNCF du 8 février 2007

SNCF

Conseil consultatif des consommateurs de la SNCF du 8 février 2007

20/02/2007

L’UNAF a participé le 8 février 2007 au Conseil consultatif des consommateurs qui réunit la Présidence de la SNCF, Anne-Marie Idrac et les associations agréées de consommateurs.

Après avoir indiqué son attachement aux réunions périodiques nationales et régionales et souligné l’importance qu’elle accordait à l’approfondissement de toutes les relations de partenariat, Anne-Marie Idrac a rappelé les résultats très positifs de l’année 2006 en terme d’évolution de trafic TGV (+3,5% d’augmentation) et les projets en cours (lancement du TGV-Est et rodage de services personnalisés à l’accueil gare de l’est) ; mise aux normes de qualité du Corail-Lunéa et lancement du Corail-Téoz Bordeaux-Nice).

Pour 2007, les axes prioritaires annoncés sont :

  • la poursuite du partenariat avec les régions par la définition des services en respectant les marges financières définies ;
  • L’intermodalité du réseau grandes lignes avec les services de transport public en terme de billétique, information-voyageurs et d’aménagement des gares ;
  • la progression de l’accessibilité dans les gares.

Anne-Marie Idrac a toutefois signalé une baisse de régularité sur le réseau. Le sujet fera l’objet d’une attention soutenue pour l’année 2007.

La Présidente de la SNCF a souhaité faire un point sur :

  • La situation du Fret : pertes subies, (dues à la forte concurrence) et adoption d’un plan de redressement qui sera une priorité ;
  • Le plan, en cours, de régénération des infrastructures en lien avec le réseau ferré de France.

La présidente de la SNCF a fait part des priorités :

  • la valorisation de la relation de service : métiers de l’escale et de la vente ;
  • la meilleure prise en compte des expériences positives du groupe SNCF (en Europe comme au niveau international) ;
  • la modernisation du dialogue social.

Anne-Marie Idrac a fait part de son souhait de faire vivre le protocole de concertation existant avec les associations de consommateurs (via le fonctionnement de la médiation), et celui des services clientèles et commerciaux.

Les assocations de consommateurs se sont interrogées :

  • sur le coût du TGV-Est dont le déficit entrainera la mise en place d’une politique commerciale forte,
  • sur l’évolution des axes d’interconnexion du TGV Sud : La SNCF compte améliorer ces axes, et, à plus long terme, envisager le doublement du réseau Sud,
  • sur les retards et anomalies existants (ruptures de correspondances et coûts induits pour les voyageurs),
  • sur les pannes de TGV. Des centres plus rapprochés de dépannage seront mis en place.

Les retards d’attribution de la carte familles nombreuses évoqués sont, selon la SNCF, à imputer à l’élargissement récent de la clientèle (résidente étrangère), à l’effet des offres de partenariats nouveaux, à la mise en place des nouveaux modèles de carte et aux distributions élargies de kits. L’ensemble de ces éléments a entraîné une augmentation considérable de la demande au second semestre 2006.

Enfin, la présidente a fait le point sur la certification des gares et sur la mise en place à venir de la nouvelle offre tarifaire et de service.

Haut de page