UNAF - Les associations de consommateurs rencontrent l’association française des sociétés d’autoroutes (ASFA)

Autoroutes

Les associations de consommateurs rencontrent l’association française des sociétés d’autoroutes (ASFA)

05/03/2007

Le 1er mars 2007, l’UNAF a participé à la réunion entre les associations de consommateurs et l’association française des sociétés d’autoroutes ASFA.
Deux points figuraient à l’ordre du jour : bilan et suites de l’opération croq’malin et présentation du bilan 2006 sur la sécurité.

Une première partie était consacrée au bilan et aux suites de l’opération croq’malin à laquelle les associations de consommateurs sont invitées à participer en tant que jury chaque année. Cette opération vise la promotion, au cours de la période estivale, dans les boutiques et établissements présents sur autoroute, et en lien avec la DGCCR, d’une gamme de produits de restauration sélectionnés après proposition et sur avis des associations.

Dans le cadre des objectifs du plan national nutrition santé, cette opération vise également une qualité et un équilibre nutritionnels.
Cette opération se révèle un succès puisque le délégué général de l’ASFA a indiqué une plus grande satisfaction dans les enquêtes réalisées auprès des consommateurs.

Les associations ont rappelé l’exigence de prix raisonnables, ces derniers devant être équivalents à ceux pratiqués dans le commerce et ont souhaité que le logo PNNS soit clairement identifié.
Elles ont en outre demandé que cette opération soit étendue durant la période des congés hivernaux.

Enfin et pour clore cette première partie, il a été également suggéré qu’une évaluation de l’opération croq’malin soit faite en fin d’année, en lien avec les autres professions (ex : restaurateurs...).

La seconde partie a abordé la présentation du bilan 2006 sur la sécurité : on constate une remontée de l’accidentologie début 2007 expliquée notamment par le non respect de limitation de vitesse.

Les questions liées à l’hypovigilance, au non port de la ceinture, à la prise d’alcool jointe à celle de médicaments obligent à accentuer les efforts en direction des conducteurs.

Les problématiques liées aux passages des deux roues entre les véhicules, à l’obligation encore non instaurée en France du port du gilet de sécurité en cas d’arrêt du véhicule, et au remplacement des conducteurs en cas de trajets longs ont été abordées.
La sécurisation des aires de repos pour les véhicules légers (vidéo surveillance ) et de celle des accès des autoroutes parfois prises en contre-sens a été aussi abordée.

Le Délégué général de l’ASFA a rappelé la mise en place réussie des télépéages et a rappelé le rôle de son organisme dans le contrôle du cahier des charges que les sociétés d’autoroute doivent respecter notamment en ce qui concerne la qualité de service à fournir ( ex : informations, délais d’intervention..).

Les associations de consommateurs ont demandé une meilleure visibilité sur les tarifs pratiqués entre exploitants et souligné que les projets de modulations tarifaires temporelles (appliquées selon les périodes de départ) risquaient, selon elles, d’être pénalisantes pour les usagers.

Haut de page