UNAF - Commission permanente du Conseil National des Transports - 6 novembre 2007

CNT

Commission permanente du Conseil National des Transports - 6 novembre 2007

19/11/2007

L’UNAF a participé à la commission permanente du Conseil National des Transports le 6 novembre 2007 au cours de laquelle une présentation du Programme National de Recherche et d’Innovation dans les Transports Terrestres (PREDIT) a été faite par son secrétaire permanent.

Le PREDIT est la plate-forme nationale qui établit, pour cinq ans, un programme d’action dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Il réunit différents ministères : Transports, Environnement, Recherche et Industrie.

Le Programme du PREDIT intervient principalement au niveau des transports terrestres mais il gère également les interfaces avec les transports maritimes et aériens.

Pour 2007-2013, ses domaines prioritaires seront axés sur le développement des technologies, les services et les outils mis à disposition des politiques publiques.

Les axes majeurs sont tournés vers :

  • la qualité des systèmes de transport pour laquelle la sécurité routière est partie prenante : aide au conducteur et à la conduite, usagers vulnérables (piétons, motards), blessés, responsabilités,
  • la mobilité dans les régions urbaines (en lien avec les durées de vie, les parcours professionnels),
  • les transports de marchandises (traçabilité des marchandises, interfaces avec les autres modes...),
  • les infrastructures, (coûts et congestions étant également considérés).

Les compétences interministérielles du PREDIT lui offrent la possibilité d’une coordination avec l’ensemble des acteurs impliqués pour soutenir les politiques publiques (y compris au travers des politiques européennes).

Si, dans ses domaines d’intervention, figurent la qualité des systèmes de transport ainsi que les systèmes d’information et de communication, l’objectif de mobilité durable est également prédominant : dépollutions, carburants alternatifs, modalités de régulation (optimisation de l’usage des infrastructures). Les politiques d’aménagement (impact sur les éco-systèmes et paysages) doivent être considérés tout comme l’équité sociale (accessibilité, droit au transport).

Les participants ont posé les questions :

  • de la fiabilité des modes de transport et de l’information à parfaire pour l’usager,
  • des articulations à mettre en place pour optimiser les reports entre les modes et de leur évaluation.
Haut de page