UNAF - Les accidents de la vie courante (numéro épuisé)

Réalités Familiales n° 70

Les accidents de la vie courante (numéro épuisé)


30/11/2003

Illustration article

Sommaire

ÉDITORIAL


La prévention des accidents de la vie courante : l’affaire de tous..., Hubert Brin

Avec plus de 20 000 victimes chaque année et un nombre de blessés difficilement quantifiable faute de statistiques précises, les accidents de la vie courante provoquent trois fois plus de décès que les accidents de la circulation et vingt fois plus que les accidents du travail.

Ce véritable problème de santé publique perdure depuis des années et ceci dans une quasi indifférence, alors même qu’il concerne les plus vulnérables d’entre nous, c’est-à dire les enfants et les personnes âgées. L’accident domestique, outre ses conséquences insupportables pour ceux qui en sont victimes, génère un coût important pour la société et laisse des familles brisées par un sentiment de culpabilité qu’elles auront bien du mal à surmonter.

Ces accidents, qui interviennent dans l’environnement quotidien et immédiat des familles, sont d’autant plus intolérables que, dans la très grande majorité des cas, ils pourraient être évités. Bien plus que la voiture, la maison, le jardin, les espaces de loisirs se révèlent bien souvent être les lieux de tous les dangers, alors que les familles ont, au contraire, le sentiment d’évoluer dans des espaces sécurisés.

Fatalité, négligence, inconscience, carence des réglementations ? Ces éléments entrent certes en ligne de compte pour expliquer ce phénomène, mais d’autres paramètres sont à prendre en considération, notamment le manque d’information, d’éducation aux dangers, mais également la faible sensibilisation du public et de tous les acteurs publics et privés qui concourent à l’aménagement de notre environnement.

Sans sombrer pour autant dans le tout sécuritaire, beaucoup pourrait être fait pour améliorer la situation actuelle et réduire considérablement le nombre de ces accidents. Ceci relève de notre responsabilité individuelle et collective.

Consciente de cette responsabilité, l’Union nationale des associations familiales se devait de contribuer à l’information des familles sur ces drames qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’arrivent pas qu’aux autres.

AVANT-PROPOS


Prendre la mesure du risque, Corinne Griffond

INTRODUCTION


Agir sur les comportements, Renaud Dutreil

Ire PARTIE : ÉTAT DES LIEUX

  • Les accidents de la vie courante chez les enfants de 0 à 16 ans,Bertrand Thélot
  • Les enfants dans la circulation, Paul Barré
  • La sécurité dans les établissements scolaires, Observatoire national de la Sécurité
  • Personnes âgées et accidents de la vie courante, Stéphanie Pin, Hélène Bourdessol
  • Le monoxyde de carbone : un gaz incolore, indolore, mais mortel, Hélène Tillaut, Camille Lecoffre, Claire Gourier-Fréry, Georges Salines, Dominique Ledoyen, Joëlle Carmès
  • Surveillance épidémiologique des noyades accidentelles en France au cours de l’été 2003, C. Ermanel, C. Ricard, B. Thélot
  • Piscines privées : de nouvelles normes de sécurité, Association française de normalisation
  • Les accidents de montagne, Médecins de montagne
  • Les incendies domestiques, Centre européen de prévention des risques

IIe PARTIE : ANALYSE

  • Les sapeurs-pompiers : présents à nos côtés au quotidien, Fédération nationale des sapeurs-pompiers
  • La prévention des accidents de la vie courante : un état d’esprit à revoir, Jean-Paul Lechien
  • Les facteurs institutionnels des accidents domestiques, Luc-Henry Choquet
  • Puériculture et jouets : savoir choisir et utiliser, Fédération française des Industries Jouet Puériculture
  • La Commission de sécurité des consommateurs : 1983-2003 : vingt ans de vigilance, Dr Michèle Védrine
  • Consommateurs et sécurité : des essais efficaces, Rémi Reuss
  • La sécurité avant tout : une nouvelle législation européenne pour le rappel des produits
  • Principaux symboles de danger
Haut de page