UNAF - Protection de l’enfance et Internet : Nadine Morano se rend à Londres avec l’UNAF

Sécurité sur internet

Protection de l’enfance et Internet : Nadine Morano se rend à Londres avec l’UNAF

19/05/2008

Illustration article

A l’occasion de la Journée internationale des Familles du 15 mai 2008, la Secrétaire d’Etat, Nadine Morano a rencontré les présidents des fournisseurs d’Accès à Internet. L’objectif de cette rencontre : intensifier le dispositif de lutte contre la cyber-pédophilie, préoccupation majeure de la nouvelle secrétaire d’Etat fermement décidée à plaider pour une« vraie sécurité » sur le Net pour les enfants.

Nadine Morano souhaite notamment un « nouveau classement, réactualisé régulièrement et affiché dans les magasins, des logiciels de contrôle parental », ainsi qu’une norme de qualité pour ces logiciels, et un « label famille ».

C’est dans ce contexte que, la veille, le mercredi 14 mai 2008, la secrétaire d’Etat a effectué un déplacement « éclair » à Londres, afin de connaître les solutions Outre Manche en la matière. En raison de la mobilisation permanente de l’UNAF sur ces questions et de sa connaissance du dossier, François Fondard, Président, a été invité à se joindre à elle. Avait également été associé le mouvement familial National Familles de France, représenté par Christiane Therry.

Cette journée avait pour objectif d’appréhender les différents dispositifs de lutte contre les sites ou contenus internet illégaux mis en place au Royaume Uni, grâce à un partenariat liant les forces de l’ordre, les fournisseurs d’accès et le tissu associatif.

Au programme, rencontres avec Monsieur Coaker, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, avec le directeur adjoint de l’association ChildNet Mr Gardner, avec Mrs Hopper, responsable d’Internet Watch Foundation et présentation, en présence de
Claudine Menashe-Jones, deputy Director, Child Safety Unit, du rapport Byron « Safer Children in a Digital World ».
L’auteur, Tanya Byron, pédopsychologue, dès la présentation de son rapport, indique son axe d’attaque : vouloir à tout prix protéger les enfants est non seulement impossible, mais nuisible ; néanmoins, il est souhaitable de mettre en place quelques sécurités élémentaires.

Journée marathon qui a permis en fin de course, une visite du « Child Exploitation and Protection Centre (CEOP) » Centre de protection des enfants sur Internet, structure d’un genre nouveau créée il y a deux ans pour tout le Royaume-Uni. Ce centre a pour mission d’informer et de communiquer sur les dangers d’Internet à l’égard des enfants : Policiers, psychanalystes, parents, associatifs y cohabitent, on y édite du matériel pédagogique, et on y accueille aussi le public.

La Secrétaire d’Etat à la Famille s’est engagée à intensifier la lutte contre la cybercriminalité et la pédopornographie. Elle souhaite interpeler les Pouvoirs publics sur ce sujet et donner aux parents des outils pour éduquer leurs enfants à l’Internet.

Accéder au rapport (uniquement en Anglais)


Photo : couverture du rapport Byron
Haut de page