UNAF - Réunion entre les associations de consommateurs et la RATP

RATP

Réunion entre les associations de consommateurs et la RATP

16/06/2008

L’UNAF a participé à la réunion entre les associations de consommateurs et la RATP le 28 mai 2008.

Les orientations prioritaires, en matière d’accessibilité en direction des personnes à mobilité réduite (PMR) sur tous les réseaux et en lien avec le programme du STIF 2008-2015 ont été abordées.

Les axes d’orientation de cette politique seront les suivants :

  • Offrir, en complément des transports publics accessibles, des services adaptés d’information, et d’assistance avec en perspective, la création d’une centrale de mobilité dont la mission sera de renseigner les usagers sur l’ensemble de l’Ile-de-France,
  • Développer et rendre accessible, grâce à différents équipements, l’information en direction des déficients sensoriels (auditifs et visuels) dans le métro puis dans les points d’arrêts en gares (RER, trains) et les arrêts desservis par les bus équipés,
  • A l’horizon 2015, mettre progressivement en accessibilité, les gares du réseau ferré,
  • Assurer la gouvernance du schéma avec un comité de suivi régulier,
  • Assurer l’accessibilité financière (coût supporté par les usagers) et rechercher de nouveaux financements.

Les associations de consommateurs ont demandé que l’accessibilité des ascenseurs soit plus efficiente (disponibilité) pour tous les problèmes de mobilité et que l’on pallie à l’absence d’escaliers mécaniques (les accès prioritaires seront étudiés voire développés aussi pour l’ensemble des voyageurs à mobilité réduite en lien avec le STIF).

Elles ont également rappelé les difficultés d’accessibilité et de voirie rencontrées en banlieue (qui concernent aussi les communes) et demandé que les opérateurs locaux prévoient un fonctionnement conforme des escaliers mécaniques (sens adapté selon la fréquentation et les utilisateurs) et des bus avec palette (y compris pour les familles avec poussettes).

En fin de rencontre, il a été question des besoins autres à prendre en compte pour les personnes à mobilité réduite tels qu’informer l’usager, autrement que par écrit, sur la désignation des bus arrivant aux points d’arrêts, faciliter la marche dans les couloirs (en cours d’étude) et connaître la disponibilité des agents RATP.

Haut de page