UNAF - Contributions de l’UNAF au diagnostic stratégique « France 2025 »

Prospective

Contributions de l’UNAF au diagnostic stratégique « France 2025 »

07/07/2008

Le diagnostic stratégique « France 2025 » poursuit ses travaux. Lire en rappel, l’article UNAF déjà dédié à ce sujet.

Cette semaine, deux groupes de travail se sont réunis : « Etat, action publique et services publics », « Groupe de prospective Emploi et Productivité » ainsi que la Commission plénière présidée par Eric Besson, secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique, auprès du Premier ministre.

Groupe « Etat, action publique et services publics »

Le 27 juin 2008 c’est le groupe « Etat, action publique et services publics » qui a réuni ses membres. Des débats fructueux ont fait suite aux interventions d’Albert Asseraf sur l’évolution des rapports entre les sphères publique et privée, de Dominique Coudreau, relative aux enseignements à tirer de l’analyse des performances comparées des hôpitaux publics et privés pour la régulation du système de santé à l’horizon 2025 et enfin, de Jean-Severin Lair, sur l’usage des technologies de l’information et impact associé dans le secteur public.
Contact : gseraphin unaf.fr

Groupe de prospective Emploi et Productivité

Le 1er juillet 2008, c’est le groupe de prospective Emploi et Productivité qui a siégé. Cette séance était consacrée à la concurrence sur le marché des biens et des services. Une réunion d’étape aura lieu le 8 juillet 2008 avec le Ministre, Monsieur Besson, après quoi les travaux reprendront à la rentrée.
Contact : jldubelloy unaf.fr

Commission Plénière

Enfin, l’UNAF était représentée le 2 juillet 2008, à la Commission plénière, présidée par Eric Besson, au Centre d’Analyse Stratégique.

Rappelons que cette commission est composée de parlementaires, d’administrations d’Etat, de partenaires sociaux et de représentants de la société civile. Au cours de sa séance, la commission a examiné deux documents transmis par le Président du groupe « Production et Emploi » : l’un sur les tendances du PIB relatif moyen par habitant et le second sur la réforme du droit social.

Guillemette Leneveu, Directrice générale, représentait l’Institution. Elle est intervenue en réaction aux documents présentés en soulignant l’importance d’une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle.

Un des éléments du rapport présenté montre en effet que la France occupe, comparée aux autres pays industrialisés, la première position concernant l’importance du travail. Parallèlement à cela, la France est très mal classée concernant la satisfaction au travail. Ces éléments démontrent bien que l’exercice de prospective doit anticiper sur des organisations de travail différentes de celles existantes (au moyen notamment du développement des TICs) permettant que la vie professionnelle s’articule plus facilement avec la vie personnelle et familiale des individus.
La question de l’harmonie entre ces deux temps est un défi majeur.

Le rapport indique également que les gains de croissance à l’horizon 2025 reposeront sur un rattrapage des taux d’emplois des jeunes et des séniors en France.
Guillemette Leneveu a souligné à cet égard qu’il convient de ne pas oublier la situation des femmes. Le maintien d’un taux d’activité féminin important couplé à une forte natalité est un défi pour l’avenir, d’où la nécessité d’imaginer des moyens permettant de mieux concilier la vie familiale et la vie professionnelle.

Site à consulter

Haut de page